Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Blogue › Étude de cas: ATB Financial

Étude de cas: ATB Financial

ATB Financial Logo

L’insistance marquée d’ATB sur la santé mentale dans l’organisation et sa stratégie ouverte sur l’extérieur Greater Good font de L’esprit au travail une composante essentielle de la concrétisation de l’objectif énoncé de l’organisation.

Début de la formation EAT : 2016
Nombre de dirigeants formés à ce jour : plus de 800
Membres de l’équipe formés à ce jour : plus de 200

ATB Financial est une institution financière et société de la couronne détenue entièrement par la Province d’Alberta. Établie à l’origine comme succursales du Trésor d’Alberta en 1938, ATB Financial opère principalement en Alberta et procure des services financiers à plus de 770 000 résidents et entreprises d’Alberta. L’insistance marquée d’ATB sur la santé mentale dans l’organisation et sa stratégie ouverte sur l’extérieur Greater Good font de L’esprit au travail (EAT) une composante essentielle de la concrétisation de l’objectif énoncé de l’organisation : « LE rendre possible pour tous les Albertains » (Making IT possible for all Albertans).

Pourquoi nous formons notre personnel en EAT

En 2012, ATB a remarqué une hausse des demandes d’invalidité liées à la santé mentale. Afin de veiller au bien-être global de leurs employés, ils ont commencé à s’intéresser davantage au bien-être en général, en se concentrant sur la santé physique, la santé mentale et la santé des femmes. Cela a mené ATB à créer une stratégie globale de bien-être, y compris une stratégie cohérente de santé mentale.

Pendant les recherches d’ATB, ils ont remarqué que les statistiques sur l’absentéisme et les invalidités de courte et longue durée étaient en hausse. La maladie mentale était l’une des raisons les plus citées pour les demandes d’invalidité de courte et longue durée.

« L’une des principales raisons pour lesquelles les personnes prennent congé, on pouvait voir que la santé mentale était en haut de la liste. Nous sommes devenus très curieux de la façon de résoudre ce problème. »

Kerilee Snatenchuk, directrice des personnes et de la culture à ATB Financial.

« L’une des principales raisons pour lesquelles les personnes prennent congé, on pouvait voir que la santé mentale était en haut de la liste, affirme Kerilee Snatenchuk, directrice des personnes et de la culture à ATB. Nous sommes devenus très curieux de la façon de résoudre ce problème. »

À l’époque, l’équipe d’ATB cherchait à intégrer de la formation à une stratégie plus large de sensibilisation, de lutte contre la stigmatisation et de prise d’action pour améliorer le bien-être mental.

Mme Snatenchuk explique que l’approche stratégique d’ATB « nous a donné l’occasion de nous intéresser à la meilleure façon de gérer les problèmes de santé mentale. En tant qu’organisation, nous sommes souvent à la recherche de façons uniques et à la pointe du progrès de le faire. En termes de promotion de la santé mentale, nous nous poussions toujours à prendre peu de risques, à regarder un peu plus loin et à faire quelque chose avec un impact. »

De 2012 à 2016, ATB a jeté les bases de ce qui aiderait les membres de son équipe à avoir accès à des ressources et formations en santé mentale, tout en trouvant aussi de nouvelles façons novatrices d’assurer la sécurité psychologique de chaque membre de son équipe.

« Si nous voulions réduire la stigmatisation et le nombre de demandes et de journées de maladie liées à la santé mentale, des sujets clairement importants, nous avions besoin d’avoir une façon d’avoir des conversations sur la santé mentale, ajoute-t-elle. C’était à peu près à ce moment-là que nous nous sommes intéressés aux différents types de formation qui existaient. »

En 2016, ATB s’est inscrit à L’esprit au travail (EAT), un programme basé sur des données probantes conçu pour promouvoir la santé mentale et lutter contre la discrimination et assuré par la Commission de la santé mentale du Canada.

Les résultats

Depuis 2016, ATB a formé en EAT plus de 800 dirigeants et plus de 200 membres d’équipe en Alberta.

« Les résultats étaient très révélateurs; la réduction de la stigmatisation, la réduction des craintes à avoir une conversation et l’accroissement de l’intérêt et des connaissances sur le fait de prendre soin de soi… ajoute Mme Snatenchuk. Tous ces chiffres se sont améliorés après les premières séances. Nous nous sommes engagés à former tous les dirigeants de l’organisation à l’EAT. »

ATB Financial a déclaré que les personnes qui ont suivi la formation se sentent plus confiantes dans leurs connaissances de préservation et dans leur capacité à avoir des conversations difficiles sur la santé mentale avec d’autres.

« C’est tellement valorisant de voir les personnes de ces séances avoir ces conversations, ajoute Mark McConnell, responsable bien-être de l’entreprise à ATB Financial. Vous voyez presque l’ampoule s’allumer et la personne penser : Oh wow! C’est une opportunité! C’est comme ça que je peux aider mon équipe et m’aider moi-même. » Parce que ce n’est pas seulement quelque chose qu’on laisse au bureau. C’est quelque chose pour quoi on vous donne des moyens dans tous les aspects de votre vie, ce qui est phénoménal. »

L’équipe a remarqué que les membres de l’équipe ont des signes de motivation et de bonheur, et indiquent un état plus stable de bien-être mental, même pendant la dernière pandémie.

« Nous avons vu des personnes qui ont suivi la formation et qui utilisent d’autres ressources. Grâce à notre formation en résilience avec headversity, InkBlot therapy, et L’esprit au travail, nous voyons de l’uniformité dans leur capacité à gérer pendant la COVID », affirme Mme Snatenchuk.

Pour veiller à ce que les dirigeants et le personnel soient en mesure d’avoir des conversations difficiles sur la santé mentale les uns avec les autres, ATB a introduit un modèle de conversation qui peut être adapté.

« Les personnes ont commencé à utiliser ce modèle et ensuite elles ont commencé à avoir des conversations sur la santé mentale qu’elles n’avaient pas auparavant, et ça a bien marché pour nous, déclare Mme Snatenchuk. La santé mentale s’est améliorée parce que nos dirigeants étaient très engagés dans la conversation sur ce sujet difficile, et ils avaient la confiance d’avoir réellement des conversations entre eux et avec leurs employés. »

Allen Metke, conseiller et formateur quotidien pour L’esprit au travail, explique qu’avec l’aide de l’EAT, ainsi que de différentes initiatives de santé mentale d’ATB, l’organisation a aussi remarqué une hausse des comportements inclusifs et une réduction de la stigmatisation.

« L’esprit au travail nous a permis d’aller vraiment loin dans nos efforts de diversité et d’inclusion. Lorsque nous parlons de la différence entre des choses comme les préjugés et la stigmatisation et le racisme, et nous nous rendons compte des répercussions de nos mots, nous pouvons comprendre à quel point ce que nous faisons et disons chaque jour peut affecter quelqu’un d’autre, partage M. Metke. Avec ATB, ce qui est bien, c’est que nous savons que de suivre la formation ne suffit pas. Nous en parlons constamment, et nous veillons à ce que la sensibilisation à la santé mentale ne soit pas quelque chose d’abandonné. »

M. McConnell ajoute que grâce à l’EAT, l’équipe a reçu un cadre pour parler de la santé mentale et qu’indépendamment du fait que tout le monde ait suivi la formation ou non, toute l’organisation est au courant du continuum de santé mentale.

« L’EAT crée un cadre commun de reconnaissance d’où nous sommes sur le continuum et d’où les autres sont. Il donne aussi un cadre pour avoir ces conversations sur la santé mentale ensemble, dit-il. Les choses comme la fatigue de compassion et l’épuisement professionnel, tout cela fait partie de l’expérience du travailleur de première ligne. Mais ces résultats ne sont pas inhabituels dans l’industrie financière non plus. »

Ce que l’avu-alert-successenir réserve

Avec l’EAT, ATB a eu deux grandes campagnes pour promouvoir la sensibilisation à la santé mentale : Not Myself at Work et National Depression Screening Day pendant la semaine de sensibilisation à la maladie mentale.

« La façon de soutenir la santé mentale ne peux pas simplement commencer par se préserver. Cela doit commencer par nous tous, qui nous soucions des autres, dit M. McConnell. Les formations comme L’esprit au travail, comment nous parlons de la santé mentale, comment nous créons de l’espace l’un pour l’autre, dans tous nos contextes variés, tout cela est important. »

Par l’intégration continue de leur stratégie de santé mentale à la diversité, l’équité et l’inclusion, ATB a confiance de pouvoir continuer à réduire la stigmatisation et à créer un milieu de travail encore plus sûr, où les membres de l’équipe peuvent ressentir un fort sentiment d’appartenance.

« L’esprit au travail fait certainement partie d’un ensemble d’outils et de ressources que nous proposons aux membres de notre équipe, ajoute Mme Snatenchuk. Ce que je veux que les personnes en retirent, c’est que c’est un casse-tête très complexe avec des morceaux qui vont ensemble pour faire d’ATB l’un des meilleurs endroits où travailler, avec une excellente culture, une culture de sensibilisation et de l’action entourant la santé totale. »

À l’avenir, ATB croit que les personnes auront les moyens de faire plus pour elles-mêmes et en apprendre plus grâce à des mesures quantitatives qui leur permettront de s’aider elles-mêmes dans tous types de situations. »

« Ma vision pour la santé mentale, c’est que tous les Albertains aient accès à d’excellents outils et ressources de santé mentale et que l’Alberta est l’endroit où travailler le plus sain mentalement, dit-elle. Nous allons commencer par l’Alberta, et ensuite le reste du Canada et ensuite ailleurs. »

Pour en savoir plus sur l’EAT et savoir comment vous pouvez l’introduire dans votre entreprise, cliquez ici.

Avertissement

Le contenu de nos blogues n’est pas destiné comme substitution à une opinion médicale, professionnelle, à un diagnostic ou à un traitement. Demandez toujours conseil à votre fournisseur de soins de santé si vous avez des questions concernant votre santé mentale.Si vous êtes en état de détresse, communiquer avec le centre d’aide le plus proche de chez vous. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

PARTAGEZ CETTE PAGE