Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › À nous le podium étude de cas

À nous le podium étude de cas

Contexte

À nous le podium est un organisme sans but lucratif qui détermine et priorise les stratégies d’investissement auprès des organismes nationaux de sport pour que le Canada remporte plus de médailles olympiques et paralympiques. À nous le podium peut compter sur le gouvernement du Canada comme son principal partenaire financier ainsi que sur le Comité olympique canadien (COC), la Fondation olympique canadienne et le Comité paralympique canadien (CPC).

À nous le podium continue de pousser le sport de haut niveau canadien vers l’avant afin d’aider un nombre supérieur d’athlètes et d’entraîneurs à gagner des médailles aux Jeux olympiques et paralympiques futurs.

Le Programme de perfectionnement des entraîneurs, une initiative de Sport Canada, d’À nous le podium, du COC, du CPC et de l’Association canadienne des entraîneurs (ACE), est un programme pluriannuel de soutien aux entraîneurs canadiens dans leur quête de l’excellence olympique et paralympique.

Mener des athlètes canadiens sur le podium olympique demande des qualités d’entraîneur exceptionnelles. L’influence de l’entraîneur ne se limite pas au terrain, elle s’étend également aux athlètes, au personnel et à la direction, qui ont tous, en définitive, un rôle à jouer dans la réussite des athlètes talentueux. Il est difficile de définir clairement les qualités d’un entraîneur de calibre mondial compte tenu des exigences qui diffèrent selon les disciplines olympiques et paralympiques d’hiver et d’été. Il est d’autant plus complexe de définir l’excellence que chaque entraîneur a sa façon propre de diriger et peut, malgré ces différences, réussir à l’échelle internationale.

Laura Watson, conseillère en entraînement de haut niveau d’À nous le podium, est associée à la formation L’esprit au travail depuis le début. C’est une personne dévouée qui s’attache à améliorer le paysage sportif partout au Canada. Laura raconte l’histoire d’À nous le podium à la page suivante.

Avant de commencer

Avant notre première séance de formation L’esprit au travail, nos entraîneurs doutaient de la valeur de cette formation pour leur carrière. Ces entraîneurs de haut niveau, responsables de la préparation des athlètes en vue des compétitions nationales et internationales, n’ont pour la plupart aucune formation officielle en santé mentale.

Nous savions qu’il fallait mettre l’accent sur les entraîneurs pour que cette formation soit une réussite et ait un impact. Comme la plupart de nos ressources de formation étaient « axées sur l’athlète », il était impératif de faire des entraîneurs la priorité. C’était l’un des principaux objectifs de la première rencontre avec l’équipe de L’esprit au travail.

Après cette rencontre, nous avons tout de suite su que nous pourrions offrir aux entraîneurs des outils qu’ils pourraient utiliser avec leurs athlètes, mais aussi dans leur vie personnelle. Nous avons rencontré les spécialistes en apprentissage chargés d’adapter la formation pour notre public et décidé d’aller de l’avant en offrant la formation à nos entraîneurs.

À vos marques, prêts, partez!

Notre première séance de formation a été offerte à sept entraîneurs de différentes disciplines en 2018. Nous savions qu’il s’agirait d’une adaptation de la formation initiale, offerte dans les milieux de travail généraux. Étant donné notre environnement très différent des bureaux « types », nous étions impressionnés de la façon dont le programme a été adapté pour notre groupe.

L’ensemble des vidéos, des scénarios et de la terminologie répondait exactement à nos attentes et aidait les entraîneurs participants à se sentir interpellés par toutes les discussions qui ont eu lieu.

Toute la journée, les entraîneurs ont abordé les problèmes de santé mentale au sein de leur discipline de manière ouverte et honnête. Il est devenu évident que les entraîneurs avaient besoin de ce cadre sûr pour exprimer leurs préoccupations et, avec l’aide de l’animateur, tous ont pris part à des discussions fructueuses et importantes.

Après la formation

Les entraîneurs se sont dits ravis du déroulement de la première séance de formation. Tous ceux qui ont répondu au sondage de rétroaction post-formation ont indiqué que la formation avait dépassé les attentes qu’ils en avaient au départ.  Nous avons immédiatement compris que nous devions offrir cette formation à tous nos entraîneurs de haut niveau au Canada, et les démarches en ce sens sont déjà commencées.

Ce que les entraîneurs disent

« Personnellement, j’ai trouvé le contenu et la prestation de l’atelier très utiles. J’ai déjà commencé à mettre en œuvre les stratégies et les méthodes enseignées dans ma routine quotidienne et commencerai à le faire auprès de mes athlètes aujourd’hui. Le format de l’atelier était très efficace. J’ai beaucoup apprécié le fait d’avoir le temps de faire la connaissance des autres entraîneurs lors des séances formelles et informelles. »

« Le contenu était présenté d’une manière tangible, concrète et facile à saisir. L’échelle de couleurs des états de santé mentale allant du vert au rouge est simple et facile à comprendre. Elle a déjà changé ma façon de me voir et d’évaluer mes états, ainsi que ceux des autres. L’animateur nous a fourni d’excellents exemples et vidéos; il maîtrisait visiblement tous les aspects de ce cours. »

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Toronto Education Workers Local 4400 (TEW) is made up of approximately 17,000 education workers working primarily within the Toronto District School Board (TDSB). TEW is also home to childcare workers from various childcare centres and caretakers from Viamonde French Board, representing over 400 job classifications and over 1,000 worksites

L’OAFC a introduit le programme L’esprit au travail – Premiers intervenants (EAT-PI), conçu pour promouvoir la santé mentale et le bien-être tout en luttant contre la stigmatisation de la maladie mentale dans le contexte des premiers intervenants. Les personnes qui suivent la formation apprennent à améliorer leurs résultats à court et long terme de santé mentale et à réduire les obstacles à l’accès aux soins

En 2021, WestJet s’est alliée à la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) pour lancer L’esprit au travail (EAT) auprès de ses dirigeants. L’EAT est un programme basé sur des données probantes conçu pour promouvoir la santé mentale et réduire la stigmatisation entourant la maladie mentale au travail.