Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter  à 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

AccueilCentre des médias › 2 décembre 2014 – Déclaration de Louise Bradley, Présidente et directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada, concernant le dévoilement de la Stratégie en santé mentale du gouvernement de Saskatchewan

2 décembre 2014 – Déclaration de Louise Bradley, Présidente et directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada, concernant le dévoilement de la Stratégie en santé mentale du gouvernement de Saskatchewan

Ottawa, ON – La Commission de la santé mentale du Canada félicite le gouvernement de la Saskatchewan, pour son engagement envers le Plan d’action sur la santé mentale et la toxicomanie. Ce Plan, étalé sur dix ans, a été proposé par la docteure Fern Stockdale Winder, qui a effectué une révision exhaustive et qui a participé à de multiples consultations partout dans la province. Seize recommandations ont été suggérées afin de définir le futur des soins en santé mentale dans la province. Ce Plan suggère notamment, davantage de coordination et un temps de réponse plus efficace pour fournir les soins nécessaires. Il met aussi l’emphase sur une approche précoce d’intervention, centrée sur la personne et la famille de même que sur la collaboration.

Je suis particulièrement heureuse que le gouvernement de la Saskatchewan ait approuvé ce Plan pour le guider, au cours des 10 prochaines années, vers une amélioration des soins en santé mentale et des services en toxicomanie.

Je félicite également la Dr. Stockdale Winder pour sa méthode de travail dans la réalisation de son rapport. La docteure a conduit de nombreuses consultations, à travers toute la province, qui visaient à écouter et rencontrer des personnes et leurs familles ayant été confrontées à un trouble de toxicomanie ou un problème de santé mentale, ainsi que les communautés et les fournisseurs de services sociaux. Sa révision des programmes gouvernementaux a démontré que plusieurs départements, tels que les Ministères de la santé, des services sociaux, de l’éducation, de la justice, des services correctionnels et de la police, travaillent déjà sur la santé mentale et la toxicomanie. Je salue sa recommandation d’améliorer l’alignement des politiques interdépartementales basées sur le rétablissement et l’amélioration des services à la population.

Tel que mentionné dans le rapport, ce Plan s’appuie sur la Stratégie en santé mentale de la Commission de la santé mentale du Canada, Changer les orientations, changer des vies. La Commission de la santé mentale du Canada continuera de travailler avec les gouvernements de chacune des provinces et des territoires canadiens, de même qu’avec les différentes agences et organismes, œuvrant dans le but commun d’améliorer les soins de santé pour les personnes vivants avec des troubles de toxicomanie, des troubles mentaux et des maladies mentales.


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada. Ensemble, nous suscitons le changement.
www.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :  
Glenn Johnson, spécialiste des relations de presse
Commission de la santé mentale du Canada
Cellulaire : 1-613-683-3940
gjohnson@commissionsantementale.ca

PARTAGEZ CETTE PAGE

Nous joindre
Renseignements généraux:

350, rue Albert, bureau 1210
Ottawa (Ontario) Canada K1R 1A4
Tél : 613.683.3755
Téléc : 613.798.2989

Courriel : infocsmc@commissionsantementale.ca

Les médias sont invités à communiquer avec :

Tél : 613.683.3748
Courriel : media@commissionsantementale.ca

La Commission de la santé mentale du Canada se veut être un moteur du changement. Elle est un organisme conçu pour proposer des recommandations qui amélioreront le réseau de la santé mentale à l’échelle nationale. La Commission n’intervient pas directement pour faire valoir les droits d’individus en particulier, elle n’offre pas de services de proximité ni n’assure la prestation d’autres services ou de ressources locales.