Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

AccueilBlogue

Blogue

Women looking at a apple laptop

Filtrer par

Domaines du programme
Plus
Publics

I was diagnosed with bipolar II disorder, exacerbated by postpartum depression shortly after my son was born. When I first heard my psychiatrist say I was diagnosed with bipolar I did not want to believe it. 

J’ai été plus chanceuse que la plupart des gens lorsque la pandémie mondiale a éclaté au début de 2020. J’avais une voiture, et je vivais près de la campagne. J’étais encore profondément troublée par le confinement obligatoire. Ainsi, au fil des semaines, un sentiment de léthargie, d’ennui insupportable et de solitude a commencé à m’envahir.

J’ai décidé que je préférais retenir de toute cette expérience que la pandémie a suscité des conversations plus profondes sur la santé mentale. Elle a mis en évidence l’importance des problèmes de santé mentale et des stratégies d’adaptation.

La route a été longue depuis ce moment. Entre une période où je marchais sur un fil au-dessus d’un abîme et aujourd’hui, où j’ai trouvé des bases solides.

Hélas, ça ne fonctionne pas comme ça. Ni pour les appareils électroniques ni pour les personnes. Le repos et le rétablissement sont deux choses distinctes. Je dois recharger mon téléphone si je veux rétablir la charge de sa batterie. Je dois le brancher si je souhaite le recharger. Heureusement, ce processus est très simple et linéaire dans le cas d’un téléphone : on sait exactement quoi faire lorsque la batterie est à plat. Mais que faire lorsque nos propres « batteries » sont déchargées?

En tant que personne motivée et ambitieuse, j’étais pleinement encline à la mentalité d’une perfectionniste, courant constamment derrière une série de choses à faire. Je voulais connaître le succès, avoir les honneurs, une grande carrière et tout ce qui à mon avis allait avec ce niveau de réalisation. Ce que je ne savais pas, c’était que je passais à côté de beaucoup de choses importantes. L’équilibre. Le bien-être. La croissance spirituelle. Le cheminement pour devenir une personne pleinement autoaccompli.

Je me coiffe. Me maquille. Repasse mon chemisier juste comme il faut. Porte des boucles d’oreilles, un collier assorti et des lunettes pour compléter le look. Je suis prête pour le gros plan… dans une réunion Zoom, évidemment. J’ai l’air soignée et professionnelle. Branchée, même. Accomplie.

Qu’il s’agisse de nos choix alimentaires ou de ce que nous déposons dans notre assiette, notre cerveau réclame le maximum d’énergie de notre nourriture. La Dre Bonnie J. Kaplan nous explique pourquoi. Pionnière de la psychologie nutritionnelle, elle est également professeure à la mi-retraite à l’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary.

Qu’est-ce qu’une bonne santé mentale? La réponse varie probablement d’une personne à l’autre. La santé mentale n’est pas un concept universel. Ce questionnement m’est venu à l’esprit lorsque récemment, j’ai discuté avec des travailleurs communautaires du programme Briser la glace piloté par l’organisme torontois The 519, qui se consacre à la santé, au bien-être et à la pleine participation des communautés 2SLGBTQ+.