Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Stigmatisation structurelle liée à la maladie mentale : Rapport final sur le cercle vicieux de l’exclusion systémique

Stigmatisation structurelle liée à la maladie mentale : Rapport final sur le cercle vicieux de l’exclusion systémique

De plus en plus, les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les entreprises privées du Canada et du monde entier mobilisent des ressources pour lutter contre la stigmatisation liée à la maladie mentale et la prévenir. La Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada [1] souligne la nécessité de « lutter contre la stigmatisation en créant des occasions de promotion et de prévention et des programmes d’intervention précoce qui permettront d’entrer en contact avec des personnes vivant avec des troubles mentaux ou une maladie mentale » et « revoir et, lorsque c’est nécessaire, mettre à jour les lois et modifier les politiques dans les administrations et les secteurs conformément à la Convention relative aux droits des personnes handicapées de l’Organisation des Nations Unies ». De plus, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a lancé Changer les mentalités en 2009 : il s’agit d’un effort systématique pour réduire la stigmatisation liée à la maladie mentale qui met l’accent sur les fournisseurs de soins, les jeunes, les médias et la main-d’oeuvre. Parallèlement, bon nombre de provinces et de territoires canadiens ont publié des plans de santé mentale à long terme qui font de la réduction de la stigmatisation une action prioritaire.

Dans de nombreux domaines de la vie, les personnes vivant avec une maladie mentale doivent composer avec des restrictions arbitraires de leurs droits et possibilités, même dans des pays dotés de protections législatives avancées contre la discrimination, comme le Canada. Il est impossible d’éradiquer la stigmatisation sans s’attaquer à la stigmatisation structurelle, c’est-à-dire les inégalités et les injustices qui sont ancrées dans les politiques et les pratiques de nos systèmes institutionnels. Malgré le manque de données empiriques sur la façon de s’attaquer efficacement à la stigmatisation structurelle liée à la maladie mentale, il existe un solide corpus de connaissances offrant des idées brillantes sur les méthodes les plus prometteuses pour commencer à éliminer les obstacles structurels auxquels font face les personnes vivant avec la maladie mentale.

Le présent rapport résume ce que nous savons de la stigmatisation structurelle liée à la maladie mentale. Il présente d’abord un aperçu des concepts de la stigmatisation et de la stigmatisation structurelle, y compris la façon dont ils sont compris par les chercheurs contemporains. Le rapport décrit ensuite les différentes façons dont la stigmatisation structurelle se manifeste dans les systèmes institutionnels et les contextes sociaux modernes, notamment les soins de santé, l’emploi et le revenu, le logement, l’éducation, la justice pénale, la protection de la vie privée, la participation publique, les voyages, l’immigration, les médias, la reproduction et la parentalité. Il est évident que peu de domaines de la politique sociale touchant les personnes vivant avec la maladie mentale demeurent à l’abri de la stigmatisation. Les dernières sections du rapport résument les connaissances existantes en matière de lutte contre la stigmatisation structurelle. Les méthodes les plus prometteuses mobilisent une combinaison d’actions juridiques et stratégiques, d’efforts de sensibilisation et d’inclusivité, de réformes des soins de santé, d’éducation et de recherches.

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Nous pouvons renverser la stigmatisation structurelle entourant les problèmes de santé mentale et de consommation des substances de plusieurs façons. Nous avons demander aux gens de partager leurs points de...

Nous avons demandé aux gens de partager leurs expériences des impacts de la stigmatisation structurelle la qualité des soins. Voici leurs histoires.La stigmatisation structurelle peut être démantelé. Voici ce que...

Nous avons demandé aux gens de partager leurs expériences des impacts de la stigmatisation structurelle sur l’accès auz services de santé. Voici leurs histoires.La stigmatisation structurelle peut être démantelé. Voici...