Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

AccueilRecherche sur la santé mentale et la consommation de cannabis

Recherche sur la santé mentale et la consommation de cannabis

Le Canada est le 2e pays au monde à avoir légalisé l’usage du cannabis à des fins non médicales. Pour les chercheurs, cette décision représente une occasion sans précédent d’étudier les répercussions de la consommation de cannabis dans un environnement légalisé, y compris ses effets sur la santé mentale. Pour saisir cette occasion, le gouvernement fédéral a, dans son Budget fédéral 2018, accordé 10 M$ sur 5 ans à la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), notamment pour étudier les risques et les avantages potentiels de l’usage du cannabis, ainsi que les besoins variables de diverses sous-populations de personnes vivant au Canada.

En 2019, une équipe de chercheurs de l’Université de Calgary mandatée par la CSMC a réalisé une analyse environnementale et un examen exploratoire afin de synthétiser les études existantes sur la relation complexe entre santé mentale et consommation de cannabis et de résumer les lacunes et les occasions de recherches futures​. La CSMC finance un total de 40 projets de recherche explorant le lien entre le cannabis et la santé mentale.

Investissements de la CSMC dans la recherche sur le cannabis et la santé mentale

En partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada et le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Subventions Catalyseur

Ces subventions de recherche ont pour but de renforcer les capacités de recherche et de guider l’élaboration de projets de recherche à plus grande échelle sur le cannabis et la santé mentale.

Apprenez-en davantage sur les 18 nouveaux projets en cours!

Subventions d’équipe

Des subventions de cinq ans permettront à des équipes de chercheurs de partout au Canada d’étudier les avantages et inconvénients potentiels du cannabis, les déterminants sociaux de la santé et les besoins des différentes populations aux prises avec un trouble de consommation de cannabis et/ou une maladie mentale.

Subventions visant à explorer la relation entre la santé mentale et la consommation de cannabis :

  • Bénéficiaires
    • 2020 (investissement total = 4 698 118 $)

Partenaires :

  • Instituts de recherche en santé du Canada
  • Anciens Combattants Canada
  • Fondation de la Société canadienne de schizophrénie
  • Consortium canadien d’intervention précoce pour la psychose
  • Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Recherche communautaire

En juillet 2019, la CSMC a réuni divers groupes d’experts, incluant des personnes ayant un savoir expérientiel de la consommation de substances et/ou des maladies et des problèmes liés à la santé mentale, des fournisseurs de services, des membres de famille, des chercheurs communautaires et des décideurs politiques, pour discuter des priorités de financement pour la recherche communautaire sur le cannabis et la santé mentale. Notre rapport Orienter les investissements futurs en recherche communautaire sur la santé mentale et le cannabis dresse un portrait sommaire des discussions tenues lors de cet événement et présente les principaux points à retenir.

En s’appuyant sur les recommandations de l’analyse environnementale et examen exploratoire et des forums communautaires, la CSMC a lancé en février 2020 une demande de propositions de projets de recherche communautaire sur le cannabis et la santé mentale.

Dans le cadre de cette démarche, la CSMC financera 14 projets d’une durée de vie de deux ans; tous les projets seront dirigés par la communauté, seront sécuritaires sur le plan culturel, seront axés sur l’équité et centrés sur le savoir expérientiel passé et présent. Ces projets de recherche novateurs de partout au pays contribueront à combler les lacunes dans les connaissances liées à la relation entre l’usage du cannabis et la santé mentale au sein des populations prioritaires, à savoir :

  • les personnes possédant une expérience antérieure et actuelle de la consommation de cannabis ainsi que des maladies et des problèmes liés à la santé mentale;
  • les communautés de Premières Nations et les Métis;
  • les adultes âgés;
  • les immigrants, les réfugiés et les groupes ethnoculturels et racialisés;
  • les personnes bispirituelles, lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres et queers;
  • les collectivités victimes d’oppression, quelle qu’elle soit.

Rapports sommaires de tables rondes et de conférences

Forum inuit sur le cannabis et la santé mentale : rapport sur une réunion tenue en octobre 2019 à Happy Valley-Goose Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador. Cet événement a marqué la première occasion pour les Inuits de partout à Inuit Nunangat de se rassembler pour discuter du cannabis. Le Forum a été organisé par des représentants du ministère de la Santé et du Développement social du Nunatsiavut, de l’organisation inuite Tapiriit Kanatami, de la Commission de la santé mentale du Canada et du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances. Un rapport sommaire sur le Forum est également disponible.