Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Traitements tenant compte des traumatismes : centrer son approche sur ce qui s’est passé plutôt que sur ce qui ne va pas

Traitements tenant compte des traumatismes : centrer son approche sur ce qui s’est passé plutôt que sur ce qui ne va pas

Les traumatismes psychologiques sont pratiquement universels. Ils font partie de l’existence. Leur impact se répercute tout au long de la vie des individus dans des circonstances qui, parfois, n’ont aucun rapport avec le traumatisme en tant que tel. Les personnes affectées par un traumatisme sont de grands utilisateurs de services sociosanitaires, souvent en proportion importante. Bien que ce problème qui affecte les systèmes de santé soit largement répandu, on l’a souvent camouflé ou ignoré

Aujourd’hui, les services rendus aux personnes subissent de plus en plus de pression, tout en faisant face à une demande croissante et à des ressources limitées. Les interventions tenant compte des traumatismes s’avèrent ainsi prometteuses pour rendre les services plus efficaces, améliorer la communication entre les usagers et les pourvoyeurs de services, hausser le taux de satisfaction au travail, favoriser le bien-être mental des employés et, surtout, générer de meilleurs résultats en ce qui a trait aux usagers.

Ce webinaire explorera la nature des traumatismes psychologiques et leurs effets sur l’organisme et l’esprit, tout en s’attardant aux répercussions d’ordre neurobiologique. Les participants découvriront ce que nécessitent les interventions tenant compte des traumatismes, quels en sont les principes et les avantages pour les milieux de travail, les processus à mettre en œuvre et les ressources servant d’appui dans cette démarche.

Biographie :

  • Tim Wall est directeur général de l’Association canadienne pour la prévention du suicide et directeur des services thérapeutiques du centre de santé Klinic où il évolue depuis trente-cinq ans.

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Des 4 000 décès par suicide estimés au Canada chaque année, 75 % sont des hommes. Au Canada, le suicide est la deuxième cause de décès en importance chez les...

Les personnes de 65 ans et plus, particulièrement les hommes, présentent un risque élevé de suicide. La génération des baby-boomers, qui forme le plus important groupe démographique du Canada, se...

La COVID-19 continue à avoir de graves répercussions sur la santé mentale et l’usage de substances Les personnes qui ont un problème de consommation de substances sont parmi celles qui...