Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter  à 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

AccueilCentre des médias › Crise dans les établissements de soins de longue durée : les travailleurs ont besoin de soutien psychologique

Crise dans les établissements de soins de longue durée : les travailleurs ont besoin de soutien psychologique

La prévention de la détresse morale et la promotion de l’autogestion de la santé psychologique sont essentielles pour les personnes qui travaillent dans des établissements de soins de longue durée. Dans un nouveau rapport destiné aux dirigeants des établissements de soins de santé et aux décideurs politiques, la Commission de la santé mentale du Canada, l’Université Queen’s et HEC Montréal mettent en lumière ces besoins des travailleurs des établissements de soins de longue durée et soulignent les domaines dans lesquels les besoins de soutien sont les plus criants dans ce secteur en grande difficulté.

Même avant la pandémie de COVID-19, les travailleurs des établissements de soins de longue durée vivaient du stress chronique et de l’épuisement professionnel.

De récentes enquêtes menées par des organismes sans but lucratif, des médias et des organismes gouvernementaux au sujet du nombre grandissant de décès dans les établissements de soins de longue durée sonnent l’alarme à propos du manque de soutien offert à ce secteur dans l’ensemble du Canada.

Le présent rapport souligne la nécessité de se pencher sur ces problèmes économiques, sociaux et organisationnels – tant émergents que de longue date.

Les recommandations sont les suivantes :

  • S’attaquer aux problèmes structurels émergents et de longue date dans le secteur des soins de longue durée
  • Fournir des fonds pour faciliter l’accès du personnel à l’éducation et à la formation continues
  • Soutenir les dirigeants et le personnel de l’organisation
  • Mettre fin aux conditions de travail dangereuses attribuables à la COVID-19
  • Apporter de nettes améliorations aux politiques actuelles en matière de ressources humaines en milieu de travail

Citations

« La pandémie de COVID-19 a fait ressortir et exacerbé bon nombre des réalités auxquelles sont confrontés les travailleurs des établissements de soins de longue durée. Ces inégalités doivent être entièrement éliminées pour prévenir une intensification de cette crise à l’avenir et pour assurer la viabilité du secteur. »

Michel Rodrigue, président et directeur général
Commission de la santé mentale du Canada

« Le secteur des soins de longue durée canadien est à bout de souffle et a besoin d’une réforme complète de ses politiques désuètes, de ses programmes de financement insuffisants et de ses conditions de travail dénuées de compassion. »

Dre Sophy Chan-Nguyen
Université Queen’s

« L’amélioration des conditions de travail dans les établissements de soins de longue durée devrait être une priorité absolue pour les gouvernements, d’autant plus qu’il s’agit de l’un des secteurs qui ont été les plus durement touchés tout au long de la pandémie. » 

Dre Colleen Grady
Université Queen’s

Contact
Relations médiatiques
Commission de la santé mentale du Canada
613-683-3748/media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Suivez la CSMC sur Pinterest
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube

PARTAGEZ CETTE PAGE

Nous joindre
Renseignements généraux:

350, rue Albert, bureau 1210
Ottawa (Ontario) Canada K1R 1A4
Tél : 613.683.3755
Téléc : 613.798.2989

Courriel : infocsmc@commissionsantementale.ca

Les médias sont invités à communiquer avec :

Tél : 613.683.3748
Courriel : media@commissionsantementale.ca

La Commission de la santé mentale du Canada se veut être un moteur du changement. Elle est un organisme conçu pour proposer des recommandations qui amélioreront le réseau de la santé mentale à l’échelle nationale. La Commission n’intervient pas directement pour faire valoir les droits d’individus en particulier, elle n’offre pas de services de proximité ni n’assure la prestation d’autres services ou de ressources locales.