Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter  à 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

AccueilCentre des médias › Déclaration au sujet des négociations fédérales-provinciales-territoriales sur la santé par Louise Bradley, présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

Déclaration au sujet des négociations fédérales-provinciales-territoriales sur la santé par Louise Bradley, présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

La Commission de la santé mentale du Canada enjoint tous les ordres de gouvernement à collaborer afin d’obtenir du financement supplémentaire dans le cadre de l’accord sur la santé afin de répondre aux besoins grandissants en santé mentale de la population canadienne.

Au cours d’une année donnée, une personne sur cinq au Canada (soit 6,7 millions) éprouvera une maladie ou un problème en lien avec la santé mentale. La plupart d’entre elles n’ont toutefois pas un accès rapide à la bonne combinaison de services, de traitements et de mesures de soutien sur le plan psychologique afin de les aider à se rétablir. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux sont tous au courant de cette situation urgente. Chacun d’entre eux a une stratégie en vue de traiter de la santé mentale à sa manière. De nouveaux investissements dans les soins de santé mentale montreront leur engagement en vue de refermer l’écart entre les besoins et les services.

Nous savons comment améliorer les résultats sur le plan social et économique. Nous devons investir dans la prévention, l’accès aux interventions précoces, les psychothérapies, la santé mentale communautaire collaborative et la cybersanté mentale. Sans l’apport de nouveaux dollars, l’aide pour les personnes aux prises avec des maladies et des problèmes de santé mentale demeurera un privilège hors de la portée de certaines des populations les plus vulnérables.

Des investissements ciblés en santé mentale, assortis de résultats mesurables, doivent faire partie de tout nouvel accord sur la santé.


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

 www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :

Hélène Côté, conseillère principale, marketing et communications
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613.683.3952
Cellulaire : 613.857.0840
hcote@commissionsantementale.ca

PARTAGEZ CETTE PAGE

Nous joindre
Renseignements généraux:

350, rue Albert, bureau 1210
Ottawa (Ontario) Canada K1R 1A4
Tél : 613.683.3755
Téléc : 613.798.2989

Courriel : infocsmc@commissionsantementale.ca

Les médias sont invités à communiquer avec :

Tél : 613.683.3748
Courriel : media@commissionsantementale.ca

La Commission de la santé mentale du Canada se veut être un moteur du changement. Elle est un organisme conçu pour proposer des recommandations qui amélioreront le réseau de la santé mentale à l’échelle nationale. La Commission n’intervient pas directement pour faire valoir les droits d’individus en particulier, elle n’offre pas de services de proximité ni n’assure la prestation d’autres services ou de ressources locales.