Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › La stigmatisation et la crise des opioïdes

La stigmatisation et la crise des opioïdes

Purpose

Malgré la prévalence de la maladie mentale et de la consommation de substances au Canada, les personnes vivant dans ces situations continuent d’être stigmatisées. La stigmatisation entourant les problèmes de santé mentale et de consommation de substances peut avoir des conséquences graves sur une personne, particulièrement lorsqu’elle provient d’un professionnel de la santé ou d’un premier intervenant. Cette stigmatisation, qui constitue un obstacle majeur à l’obtention de soins, aux traitements et au rétablissement, entraîne des répercussions particulièrement néfastes chez les personnes touchées par la crise des opioïdes.

Methodology

La stigmatisation et la crise des opioïdes, une étude qualitative de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), a permis de dresser des constats importants en matière de stigmatisation entourant les opioïdes, notamment au sujet de ses manifestations (dans les interventions et les soins directs)1, de ses répercussions et de ses sources, puis de présenter des approches prometteuses permettant de l’enrayer.

Key Findings

À quoi ressemble la stigmatisation entourant la consommation d’opioïdes et comment est-elle ressentie?

  • Attitudes négatives, jugements et stéréotypes
  • Utilisation d’étiquettes et d’un langage problématiques
  • Interactions négatives entre les clients et les fournisseurs de soins
  • Honte et internalisation de la dépendance
  • Politiques et pratiques punitives et excluantes

D’où vient la stigmatisation entourant les opioïdes?

  • Approches punitives à l’égard des dépendances, des traitements et du rétablissementIllégalité de certains opioïdes et d’autres drogues
  • Les personnes consommant des opioïdes sont vues comme indignes et non méritantes
  • Positions ambivalentes sur les mesures de secours
  • Traumatismes, usure de compassion et épuisementInsuffisances du système et lacunes dans les services et les politiques

Quelles sont les répercussions de la stigmatisation entourant les opioïdes?

  • La stigmatisation influence notre façon de conceptualiser et d’envisager la crise actuelle et d’établir les priorités dans ce dossier
  • Elle incite les gens à éviter les services et freine la recherche d’aide
  • Elle perpétue la méfiance face au système, particulièrement dans les populations marginalisées
  • Elle donne lieu à des soins et à des interventions de qualité moindre

Quelles approches prometteuses sont en place pour enrayer la stigmatisation entourant les opioïdes?

  • Éducation au sujet des dépendances, des traitements et du rétablissement
  • Interventions axées sur la création d’un lien de confiance entre client et fournisseur
  • L’interaction sociale comme outil de premier plan pour réduire la stigmatisation
  • Formations sur les pratiques et les soins fondés sur la connaissance des traumatismes
  • Formations orientées vers l’intérieur pour accroître la résilience et atténuer les risques d’épuisement chez les premiers intervenants et les fournisseurs de soins de santé (p. ex. une formation encourageant les participants à entreprendre une autoréflexion)
  • Combler les lacunes et éliminer les obstacles à l’intérieur du système

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.
« Sur le même theme »
Qu’est-ce qu’une maladie chronique? Une maladie chronique (ou non transmissible) dure au moins trois mois, ne se transmet pas d’une personne à l’autre et évolue avec le temps. Qu’est-ce qu’un...
Objectif Le présent document propose un aperçu des problèmes auxquels ont fait face les personnes ayant une grave maladie mentale (et leur cercle de soins) pendant la pandémie de COVID-19,...
La pandémie a eu de plus grandes répercussions sur la santé mentale et l’usage de substances chez les personnes vivant avec un trouble de santé mentale ou un trouble lié...