Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter  à 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Quel est le lien entre la consommation d’alcool et le suicide – Fiche d’information

Quel est le lien entre la consommation d’alcool et le suicide – Fiche d’information

La consommation d’alcool est devenue une pratique sociale courante au Canada. Les événements marquants comme les mariages, les anniversaires et les fêtes sont souvent célébrés en levant un verre. Pourtant, sur les 4 000 décès par suicide qui surviennent chaque année dans notre pays, près d’un sur quatre est associé à l’alcool. La recherche montre qu’une consommation excessive d’alcool pourrait hausser le risque de suicide parce qu’elle altère la capacité de prendre des décisions et la maîtrise de soi. Chez les personnes ayant des pensées suicidaires, une telle consommation d’alcool accroît le risque de suicide de façon exponentielle.

Sur la base de ces données et d’autres éléments tirés de notre webinaire sur la consommation d’alcool et le suicide, nous nous sommes associés au Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances pour créer une fiche d’information qui résume l’état des connaissances sur la relation entre la consommation d’alcool et le suicide, les personnes les plus touchées et les moyens que les communautés peuvent employer pour réduire efficacement le risque.

Consommation d’alcool et décès par suicide au Canada

  • Le suicide est la neuvième cause de décès en importance au Canada et la deuxième chez les personnes âgées de 15 à 34 ans.
  • En 2019, 37 % des suicides touchaient des personnes âgées de 45 à 64 ans.
  • Trois personnes sur quatre qui décèdent par suicide sont des hommes.
  • Un décès par suicide sur quatre est lié à l’alcool.
  • Les troubles liés à la consommation d’alcool représentent le deuxième problème de santé mentale en importance chez les personnes décédées par suicide.

Comment l’alcool augmente-t-il le risque de suicide?

  • La consommation d’alcool peut accroître le risque de suicide des façons suivantes :
    • en réduisant la peur et l’inhibition;
    • en altérant le jugement et la capacité de prendre des décisions;
    • en augmentant l’impulsivité et l’agressivité;
    • en modifiant l’état d’esprit (p. ex. tristesse, désespoir).
  • Les personnes ayant des idées suicidaires sont sept fois plus susceptibles de faire une tentative de suicide lorsqu’elles boivent beaucoup.

Qui est le plus à risque d’avoir des idées suicidaires après avoir consommé de l’alcool?

  • Les personnes les plus à risque :
    • ont dû faire face à l’adversité et à des traumatismes pendant l’enfance, comme de la maltraitance ou le décès par suicide d’un parent ou d’un membre de la famille;
    • ont déjà fait des tentatives de suicide ou eu des idées suicidaires;
    • ont des antécédents de problèmes de santé mentale et de toxicomanie;
    • ont récemment été exposées à des événements stressants de la vie, comme une rupture, un divorce, un conflit familial, une perte d’emploi ou une période de chômage prolongée.

Comment puis-je réduire le risque pour moi-même?

  • Réfléchissez aux facteurs de risque associés à la consommation d’alcool et au suicide et déterminez comment ils peuvent vous affecter.
  • Soyez conscient de vos propres limites et surveillez votre consommation d’alcool.
  • Tenez compte des membres de votre réseau social et de leurs habitudes de consommation d’alcool.
  • Si vous décidez de boire, établissez un plan pour boire en toute sécurité. Faites appel à un ami ou à un membre de votre famille en qui vous avez confiance, informez-le de votre plan et encouragez-le à prendre de vos nouvelles.
  • Tenez compte de votre état émotionnel avant de boire de l’alcool. Si vous avez récemment vécu un événement stressant, envisagez de reporter votre consommation d’alcool ou de la surveiller de près.
  • Trouvez d’autres options à la consommation d’alcool. Réfléchissez aux raisons qui vous poussent à boire. Si vous cherchez à passer du temps de qualité avec un ami ou un membre de votre famille, prendre un café ou un thé ou faire une promenade peut être un moyen d’atteindre le même objectif. Si vous souhaitez relâcher votre stress, pensez à aller courir ou à faire une longue promenade. Lorsque vous buvez de l’alcool, prêtez attention à ce que vous ressentez et aux pensées que vous avez.

 Comment puis-je réduire le risque dans ma communauté?

  • Accroître la sensibilisation et l’accès au traitement des problèmes de santé mentale et de consommation d’alcool.
  • Encourager les conversations sur la consommation d’alcool entre les professionnels de la santé et les patients.
  • Multiplier les campagnes de sensibilisation du public aux effets de la consommation d’alcool sur les pensées et les comportements suicidaires, ainsi que sur les décès.
  • Mettre en place une formation de gardien pour sensibiliser aux effets négatifs de l’alcool sur le suicide et réduire le risque de suicide dans la communauté.
  • Surveiller la consommation d’alcool dans la communauté, en particulier à la lumière de l’augmentation de la consommation d’alcool pendant la pandémie de COVID-19.
  • Limiter et restreindre les techniques de marketing sur l’alcool, en particulier celles visant les jeunes.
  • Maintenir ou augmenter le prix de l’alcool pour en limiter l’accès.
  • Faire respecter l’âge minimum légal pour consommer de l’alcool.

Alcohol Use and Suicide

Formulaire de rétroaction

Bonjour, et merci de consulter cette ressource. Après l’avoir parcourue, il nous plairait d’en apprendre un peu plus sur vos centres d’intérêt et sur la façon dont vous avez trouvé notre site. L’information proposée correspondait-elle à ce que vous cherchiez? Les renseignements étaient-ils utiles? Nous tiendrons compte de vos commentaires pour améliorer nos services.

Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel
This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

La communauté de pratique nationale (CdPN) rassemble les communautés du programme Enraciner l’espoir dans un esprit d’entraide. Elle réunit des représentants des collectivités, des chercheurs, des acteurs régionaux et des...

L’impact de la COVID-19 et de la crise des surdose sur la santé mentale et la santé liée à l’usage de substances (SMSUS) a creusé l’écart entre les besoins de...

Enraciner l’espoir est un modèle communautaire qui aide les populations du Canada à réduire l’impact du suicide dans leur contexte local. Le modèle s’appuie sur l’expertise communautaire pour mettre en...