Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter  à 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Études de cas sur le partage de pratiques prometteuses pour Enraciner l’espoir – Un regard sur Madawaska-Victoria (Nouveau-Brunswick)

Études de cas sur le partage de pratiques prometteuses pour Enraciner l’espoir – Un regard sur Madawaska-Victoria (Nouveau-Brunswick)

LA COMMUNAUTÉ DE MADAWASKA-VICTORIA

La région de Madawaska-Victoria, dans le nord du Nouveau-Brunswick, compte environ 50 000 habitants. C’est une région majoritairement francophone dont l’économie est centrée sur la foresterie, l’agroalimentaire et l’agriculture.

Les deux comtés, qui font partie du Réseau de santé Vitalité (zone 4), ont décidé de participer au programme Enraciner l’espoir afin de mieux comprendre les besoins de la population et d’y répondre, notamment en ce qui concerne la santé des hommes.

L’équipe du projet s’est fixé quatre grands objectifs pour nos comtés :

  • Fournir des services et des ressources qui correspondent aux valeurs et à la culture de la zone 4.
  • Réduire la stigmatisation liée à la santé mentale et à la toxicomanie dans les zones rurales.
  • Diminuer le taux de suicide et son impact sur les communautés, amis et familles des personnes concernées.
  • Échanger avec les équipes des autres projets Enraciner l’espoir pour discuter de nos stratégies et de nos informations.

RETOMBÉES POUR LA COMMUNAUTÉ

  • Formations et réseaux | Formation sur la prévention du suicide pour les médecins de famille et les infirmières praticiennes :  Le plus grand impact de cette initiative d’équipe unique en son genre a été la sensibilisation des médecins de famille et des infirmières praticiennes. Le fait que de futurs médecins ont aussi pu profiter de cette formation ciblée a permis de créer une culture du changement propre à soutenir son approche à l’égard des hommes ayant des idées suicidaires.

    Une étude de faisabilité et d’acceptabilité menée auprès de six médecins (avant et après la formation) a montré qu’ils appréciaient son efficacité et qu’ils trouvaient que les jeux de rôle et les vignettes constituaient des stratégies d’enseignement efficaces. Les médecins interrogés ont également rapporté que la formation les avait rendus plus à l’aise pour aborder la question du suicide avec leurs patients. Dans l’ensemble, les médecins étaient à l’aise de recommander la formation à leurs collègues et d’intégrer leurs apprentissages dans leur pratique clinique.

    L’élaboration de cette formation a également donné lieu à des discussions et à des partenariats avec les directeurs médicaux régionaux et provinciaux, qui se sont engagés à assurer sa continuité auprès du personnel des soins de première ligne.
  • Services de soutien spécialisés | MindfulHeart : L’approche innovante de ce programme a mis en relief la ferme volonté de nos partenaires de déconstruire les idées reçues sur la capacité des hommes à s’occuper de leur santé mentale et l’importance de travailler ensemble pour prévenir le suicide. L’accès à ce programme a permis de réduire la stigmatisation, d’assurer un suivi et d’orienter les hommes vers les services dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin.
  • Sensibilisation du public | Projet de médiation culturelle à Saint-Quentin (mosaïque communautaire) : La forte participation à ce projet de médiation culturelle a montré combien l’expérience s’est avérée profitable aux citoyens de tous âges. Comme la réalisation de la mosaïque a eu lieu pendant la pandémie, nous avons dû nous adapter aux directives sanitaires et aux consignes de santé publique. Les gens avaient vraiment besoin de se retrouver, mais seulement dans un environnement sûr. Dès qu’ils en ont eu la possibilité, les participants se sont empressés de participer et d’inclure tous les membres de la communauté. L’alliance issue de cette initiative a permis de rompre l’isolement pendant la pandémie. Certains participants ont découvert une nouvelle passion, d’autres se sont aventurés hors de leur zone de confort. Le projet a été une merveilleuse expérience de création alliant culture et mieux-être.

Lire toutes les études de cas Encrainer l’espoir

Formulaire de rétroaction

Bonjour, et merci de consulter cette ressource. Après l’avoir parcourue, il nous plairait d’en apprendre un peu plus sur vos centres d’intérêt et sur la façon dont vous avez trouvé notre site. L’information proposée correspondait-elle à ce que vous cherchiez? Les renseignements étaient-ils utiles? Nous tiendrons compte de vos commentaires pour améliorer nos services.

Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel
This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Chaque année, environ 4500 personnes meurent par suicide au Canada. Si les données disponibles permettent d’expliquer les disparités entre les sexes et les groupes d’âge en ce qui concerne les tendances...

La communauté de pratique nationale (CdPN) rassemble les communautés du programme Enraciner l’espoir dans un esprit d’entraide. Elle réunit des représentants des collectivités, des chercheurs, des acteurs régionaux et des...

Enraciner l’espoir est un modèle communautaire qui aide les populations du Canada à réduire l’impact du suicide dans leur contexte local. Le modèle s’appuie sur l’expertise communautaire pour mettre en...