Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › La Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada : Une perspective axée sur les jeunes

La Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada : Une perspective axée sur les jeunes

Ce rapport a été publié en 2015. Les données peuvent ne plus être à jour.

En mars 2013, le Conseil des jeunes (Conseil) de la Commission de la santé mentale du Canada a eu l’idée de récrire la stratégie Changer les orientations, changer des vies : Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada ou de l’adapter dans une perspective axée sur les jeunes. Même si tout avait été mis en œuvre au moment de la rédaction de la Stratégie originale pour rejoindre le plus grand nombre possible d’auditoires, les membres du Conseil ont décidé de la récrire de façon à ce qu’elle interpelle davantage leurs amis et leurs pairs – ou toute personne s’intéressant à des discussions sur la santé mentale au Canada. Leur projet visait essentiellement à produire un document complémentaire reposant sur l’expérience et la vision des jeunes qui s’emploient à changer le système, pour qu’en fin de compte, la Stratégie originale soit un document plus accessible pour tous.

Pendant les deux années qui se sont écoulées depuis, les membres du Conseil se sont réunis quatre fois pour examiner la Stratégie, page après page. Dans une optique jeunesse critique, ils ont récrit les six orientations stratégiques, s’inspirant de leurs expériences personnelles pour comprendre un long document de politique et le transformer en un document original. À notre connaissance, c’était la première fois qu’un groupe de jeunes Canadiens et de jeunes Canadiennes concevait un projet de cette envergure ou apportait une contribution au domaine de l’échange des connaissances en adaptant un document de politique rédigé principalement par et pour des adultes. Si l’équipe ayant participé à la rédaction de la Stratégie a consulté des centaines de jeunes et leurs familles au cours du processus, comme le document mettait l’accent sur les orientations, il est fort possible que de nombreux lecteurs l’aient trouvé difficile d’accès. Le Conseil des jeunes espère avoir résolu ce problème avec sa nouvelle version de la Stratégie.

La Stratégie originale, qui s’adresse à des personnes de tous les âges, recommande quelques mesures concernant expressément la santé mentale des enfants et des jeunes. Par exemple, la Stratégie présente les recommandations suivantes :

  • Multiplier les programmes intégrés de santé dans les écoles, ainsi que les programmes de santé mentale dans les établissements d’enseignement postsecondaire, qui favorisent la santé mentale de tous les étudiants et qui mettent aussi l’accent sur des mesures de prévention pour les jeunes à risque. (Recommandation 1.2.3 de l’Orientation stratégique 1).
  • Lever les obstacles à la pleine participation des personnes ayant des troubles mentaux ou une maladie mentale dans les lieux de travail et les écoles (y compris les établissements d’enseignement postsecondaire et d’autres milieux). (Recommandation 2.3.1 de l’Orientation stratégique 2).
  • Éliminer les obstacles financiers qui empêchent les enfants, les jeunes et leurs familles d’avoir accès aux psychothérapies et au counselling clinique. (Recommandation 3.2.5 de l’Orientation stratégique 3).
  • Éliminer les obstacles qui entravent les transitions entre les différents services de santé mentale pour les enfants, les jeunes, les adultes et les aînés. (Recommandation 3.3.5 de l’Orientation stratégique 3).

Le présent document s’appuie sur ces recommandations et d’autres pour faire avancer le dialogue entre les militants de la santé mentale, les activistes, les étudiants, les travailleurs de la santé mentale en milieu communautaire, les décideurs ou quiconque souhaite transformer le système de santé mentale du Canada. Nous espérons que vous trouverez le document utile et qu’il vous aidera à vous investir encore plus dans les discussions sur les politiques qui ont des répercussions directes sur les gens de tous les âges.

Même s’il a été rédigé par des jeunes et qu’il donne des exemples propres aux jeunes, le rapport que vous êtes sur le point de lire ne constitue pas une stratégie intégrale de santé mentale pour les jeunes, pas plus qu’il n’a pour objet de remplacer à la Stratégie originale. Si vous souhaitez prendre connaissance de recommandations de politique plus détaillées sur la santé mentale des enfants et des jeunes, n’hésitez pas à consulter ces autres rapports de la Commission de la santé mentale du Canada : Evergreen : Document-cadre en matière de santé mentale des enfants et des adolescents au Canada; La santé mentale en milieu scolaire au Canada : Rapport final; Faire un pas vers le futur ; et bien sûr la Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada.

Le Conseil est bien conscient de la diversité des expériences des gens face à la maladie mentale et ne se propose pas d’utiliser l’expression à toutes les sauces. Aux fins du présent document, le Conseil a choisi de parler de « troubles mentaux » pour désigner le vaste éventail des diagnostics et des savoirs expérientiels des problèmes de santé mentale et des maladies mentales. Une personne qui a un vécu de schizophrénie, par exemple, peut ne pas être au même stade du rétablissement qu’une personne a un vécu de dépression ou peut avoir besoin de services beaucoup plus complexes. Certaines personnes pourront avoir si peu de ressources ou de soutien qu’une conversation sur le rétablissement semblera impossible. Quoi qu’il en soit, les membres du Conseil demeurent sensibilisés à la diversité des expériences et par leur propre savoir expérientiel, ils comprennent la complexité de la maladie mentale et l’éventail des services et des soutiens dont notre système a besoin pour favoriser le rétablissement de tout le monde.

Formulaire de rétroaction

Bonjour, et merci de consulter cette ressource. Après l’avoir parcourue, il nous plairait d’en apprendre un peu plus sur vos centres d’intérêt et sur la façon dont vous avez trouvé notre site. L’information proposée correspondait-elle à ce que vous cherchiez? Les renseignements étaient-ils utiles? Nous tiendrons compte de vos commentaires pour améliorer nos services.

Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel
This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

LA COMMUNAUTÉ DE PREMIERS ADEPTES DE STONY PLAIN Stony Plain fait partie d’une zone tri-régionale (avec Spruce Grove et le comté de Parkland) située à l’ouest d’Edmonton et comptant une...