Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Vers une meilleure santé mentale et physique : Prévenir et gérer les troubles mentaux et physiques concomitants – Étude de la portée et examen réaliste rapide

Vers une meilleure santé mentale et physique : Prévenir et gérer les troubles mentaux et physiques concomitants – Étude de la portée et examen réaliste rapide

Contexte

Les comorbidités entre la santé physique et la santé mentale sont courantes. Toutefois, on en sait peu sur leur prévalence, leur incidence, les coûts des soins de santé qui y sont associés, leur étiologie commune, leur prévention et leur gestion. Une meilleure compréhension de la prévention, du dépistage, du diagnostic et du traitement des comorbidités courantes entre la santé physique et la santé mentale peut favoriser l’élaboration de méthodes de soins améliorées et durables pour différentes populations.

Ce rapport présente un résumé des connaissances internationales actuelles à propos des comorbidités entre maladie physique et maladie mentale de même que de l’information, lorsque possible, sur leur intersection avec le sexe ou le genre et sur la variation de leurs caractéristiques chez certaines populations prioritaires et en quête d’équité comme les immigrants, les réfugiés et les collectivités ethnoculturelles et racialisées (IRER); les Premières Nations, les Inuits et les Métis; les membres de la communauté 2SLGBTQ+; et les minorités linguistiques. Les MNT prises en compte dans ce rapport sont l’arthrite, le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques, la démence, le diabète sucré, l’épilepsie, la fragilisation, la maladie de Huntington, les maladies inflammatoires de l’intestin, les maladies du rein, le syndrome métabolique, l’obésité et la maladie de Parkinson. Les problèmes de santé mentale concomitants avec ces MNT dont il est question dans ce rapport sont les troubles dépressif et anxieux, les troubles bipolaires et apparentés, les troubles du spectre schizophrénique et autres troubles psychotiques, les troubles obsessivo-compulsifs et apparentés, les troubles liés à un traumatisme et à des facteurs de stress, les troubles liés à la consommation de substances et à la dépendance ainsi que les troubles de l’alimentation. Il traite également des symptômes communs de maladies mentales, comme la dépression et l’anxiété, qui se présentent en comorbidité avec une MNT. Enfin, un examen réaliste rapide basé sur des interventions tirées de la littérature a été effectué afin d’éclaircir pourquoi certaines stratégies sont envisagées pour différentes personnes et de déterminer les mécanismes à l’origine de leur efficacité.

Faits saillants et recommandations

À partir de la synthèse de plus de 800 documents de recherche, un certain nombre de conclusions et de recommandations ont été formulées à l’intention des praticiens, des responsables des orientations politiques, des décideurs et des chercheurs.

Politiques

  • Toutes les comorbidités entre maladie physique et maladie mentale mises en relief partagent des voies étiologiques biologiques, psychosociales et environnementales. Les politiques et les initiatives de prévention ciblant ces voies, particulièrement leurs aspects psychosociaux et environnementaux, sont recommandées. Elles devraient porter sur l’allocation de ressources à la promotion de la santé mentale, aux pratiques de dépistage et de surveillance de même qu’aux interventions.
  • Les politiques axées sur le cycle de vie, la santé de la population et la promotion de la santé mentale ont le potentiel de prévenir ou de retarder l’apparition de problèmes de santé mentale et de santé physique. Les cibles stratégiques devraient inclure l’environnement alimentaire, la saine alimentation, la sécurité alimentaire, l’activité physique, les services de garde abordables, le logement abordable, l’aide sociale, l’emploi ainsi que l’équité en matière de santé et de revenu.

Programmes, sensibilisation et services

  • Les interventions globales, intégrées, adaptées et basées sur une prise de décisions partagée contribueront à contrer les multiples facteurs sous-jacents donnant lieu aux comorbidités entre maladie physique et maladie mentale. Ces pratiques peuvent réduire les coûts pour le système de santé en réorientant les ressources vers la promotion de la santé et la prévention, en réduisant la dépendance aux soins aigus, en facilitant les transitions à l’intérieur du continuum de soins et en favorisant la durabilité du système de santé.
  • Dans le cadre de services de santé intégrés, les modèles de soins par paliers présentent le potentiel d’optimiser les soins prodigués aux personnes ayant des comorbidités entre maladie physique et maladie mentale tout en réduisant les coûts des soins de santé. Les soins par paliers sont la prestation de soins d’une intensité correspondant à la complexité du problème de santé. Pour faciliter la mise en oeuvre de ces approches, il faudra pouvoir compter sur des structures d’administration et de remboursement favorables faisant place à des professionnels paramédicaux capables de travailler en collaboration avec d’autres praticiens afin de mieux répondre aux besoins de santé physique et mentale des utilisateurs finaux.
  • Des modèles de soins collaboratifs sont requis pour canaliser la capacité humaine et la technologie de manière à optimiser la prestation des services. Ces méthodes doivent inclure toutes les disciplines de la santé, incluant les experts des troubles liés à la consommation de substances.
  • Des campagnes de santé publique visant à déboulonner les mythes et à enrayer la stigmatisation entourant les maladies chroniques pourraient minimiser les possibles répercussions sur la santé mentale. Elles pourraient véhiculer des images et des messages positifs représentant des personnes ayant des problèmes de santé tout en menant une vie saine et productive et travaillant efficacement avec leur équipe de soins de santé.
  • Bien que les soins primaires constituent le fondement des services de santé physique et mentale, ces approches doivent être mieux intégrées aux services sociaux, de façon à combler les besoins complexes multidimensionnels des personnes aux prises avec des comorbidités entre maladie physique et maladie mentale. Ces services doivent être accessibles à tous, particulièrement les groupes dont l’accès est entravé par des obstacles, comme les personnes vivant dans une communauté rurale ou éloignée.

Recherche

  • Les domaines de la recherche en santé susceptibles de mieux éclairer les pratiques, les programmes et les politiques sont l’exploration continue des déterminants des troubles concomitants, la prestation optimale et l’intégration des soins de santé et des services sociaux ainsi que l’examen de solutions de rechange sur le plan des politiques dans le but d’optimiser les interventions de santé mentale dans la population ainsi que les interventions concertées (réadaptation pulmonaire).
  • Les études futures devraient inclure les personnes ayant un savoir expérientiel des comorbidités entre maladie physique et maladie mentale ainsi que leur famille et leurs soignants.

Formulaire de rétroaction

Bonjour, et merci de consulter cette ressource. Après l’avoir parcourue, il nous plairait d’en apprendre un peu plus sur vos centres d’intérêt et sur la façon dont vous avez trouvé notre site. L’information proposée correspondait-elle à ce que vous cherchiez? Les renseignements étaient-ils utiles? Nous tiendrons compte de vos commentaires pour améliorer nos services. En guise de remerciement, vous serez automatiquement inscrit à un concours qui pourrait vous permettre de gagner un prix en argent ou un chèque-cadeau. *

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

* MINI RÈGLEMENT DU CONCOURS SUR LE SONDAGE

Aucun achat n’est requis. Le concours est ouvert aux résidents du Canada qui sont âgés de 13 ans ou plus, et qui ont reçu une invitation à répondre au sondage [PSSM / EAT et EAT-PI / Outil de connaissance] de la Commission de la santé mentale du Canada, et à participer au concours. Le concours commence le 3 octobre, 2022 à 0 h, HE, et prend fin le 15 mars 2023 à 23 h 59 min, HE. Il y a 6 prix disponibles à gagner. (i) 1 prix de 500 $ à gagner, consistant en un certificat cadeau d’un détaillant en ligne; et (ii) 5 prix de 50 $ à gagner, consistant chacun en un certificat cadeau d’un détaillant en ligne. La limite permise est d’une (1) participation par personne et par courriel. Les chances de gagner dépendent du nombre de participations admissibles. Le concours inclura obligatoirement une question d’évaluation des compétences en mathématiques. Pour accéder à l’entièreté du règlement et aux détails de participation, rendez-vous à

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Cadre national de la qualité et mesures recommandées Les soins de santé mentale collaboratifs constituent une approche éprouvée pour améliorer : Pourtant, les soins collaboratifs varient considérablement dans l’ensemble du...

Questions centrales du document : Quels sont les obstacles, ainsi que les facteurs favorables à l’autogestion de la santé psychologique et à la protection contre la détresse psychologique pour le personnel...

Soutien pour l’autosoin psychologique et protection contre la détresse morale en milieu de travail : Facilitateurs et obstacles La santé et la sécurité psychologiques sur le lieu de travail sont...