Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Réduire la stigmatisation liée aux opioïdes et à la consommation de substances en contexte de soins de santé et autres cadres de prestation directe de services : les résultats d’évaluation de quatre programmes

Réduire la stigmatisation liée aux opioïdes et à la consommation de substances en contexte de soins de santé et autres cadres de prestation directe de services : les résultats d’évaluation de quatre programmes

Le présent rapport vise à partager les résultats de l’analyse de la Commission de la santé mentale du Canada sur les façons de réduire la stigmatisation dans le contexte de la crise des opioïdes. Il résume les activités à ce jour, présente les résultats de l’évaluation initiale de quatre initiatives visant la réduction de la stigmatisation, décrit les thèmes émergents et les leçons apprises, et définit les orientations futures de ce travail.

Programmes orientés vers l’extérieur

PROGRAMME AUTODIRIGÉ EN LIGNE:

Comprendre la stigmatisation (disponible en anglais seulement) est une intervention en ligne de réduction de la stigmatisation conçue pour les FSS qui utilisent l’interaction sociale (notamment les récits et les points de vue livrés en personne et par vidéo) comme composante d’enseignement fondamentale ; elle comporte aussi d’autres éléments éducatifs et un volet d’actions concrètes.

De manière générale, les résultats de notre évaluation avec l’ÉMAFCO-CM montrent que le programme Comprendre la stigmatisation est prometteur en ce qui concerne la réduction de la stigmatisation entourant les opioïdes.

PROGRAMME DE RÉDUCTION DE LA STIGMATISATION ENTOURANT LA CONSOMMATION DE SUBSTANCES PAR LA SENSIBILISATION DIRECTE:

Nous avons effectué l’évaluation du programme Je mets fin à la stigmatisation de l’Association communautaire d’entraide par les pairs contre les addictions (ACEPA). Il s’agissait de l’évaluation d’un atelier tenu en personne, lequel vise à réduire la stigmatisation entourant la consommation de substances au moyen d’un enseignement sur les dépendances, sur les effets des comportements et du langage stigmatisants et sur l’importance de la compassion.

Les résultats ont montré que Je mets fin à la stigmatisation était un moyen efficace d’intervention pour réduire la stigmatisation.

INTERVENTION BASÉE SUR L’INTERACTION PROPRE À L’USAGE DES OPIOÏDES:

La recherche a clairement établi que l’interaction sociale et le pouvoir des récits personnels sont des éléments clés dans la réduction efficace de la stigmatisation, notamment au sein des populations de FSS et PR.

L’ampleur modérée de l’effet observé pour l’intervention relative à l’interaction sociale est encourageante, d’autant plus que l’intervention n’a duré qu’une heure et demie.

FORMATION EN MATIÈRE DE PRATIQUES FONDÉES SUR LES TRAUMATISMES ET LA RÉSILIENCE:

En 2017, l’autorité sanitaire du Fraser en Colombie-Britannique a mis sur pied un programme de formation novateur à l’intention des fournisseurs de services directs, lequel a été conçu pour aborder les liens étroits qui existent entre l’épuisement professionnel, la satisfaction relative à la compassion, la résilience et la qualité des soins prodigués.

La stigmatisation n’est pas seulement une question de connaissances.

CONCLUSION

Les effets de la stigmatisation sur les soins prodigués aux personnes qui consomment des opioïdes sont à la fois considérables et corrélatifs. Une variété d’approches seront nécessaires pour lutter efficacement contre ce problème et pour éventuellement constater des changements dans les attitudes et les comportements. Les résultats du présent rapport décrivent plusieurs pratiques et méthodes prometteuses qui pourraient permettre de réduire la stigmatisation chez les FSS, mais ces interventions à elles seules ne peuvent pas atténuer les problèmes causés par la stigmatisation dans le contexte de la crise actuelle des opioïdes. Les organisations doivent tenter de réduire la stigmatisation en milieu de travail sur plusieurs plans, notamment au niveau des dirigeants et des politiques, pour veiller à ce que les améliorations soient durables dans la prestation des soins offerts aux personnes qui consomment des opioïdes et d’autres substances.

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Soutien pour l’autosoin psychologique et protection contre la détresse morale en milieu de travail : Facilitateurs et obstacles La santé et la sécurité psychologiques sur le lieu de travail sont...

Jes est une navigatrice communautaire pour la réduction des méfaits et une travailleuse de soutien par les pairs. Elle aide les personnes ayant un savoir expérientiel passé et présent en...

Venez en apprendre sur la vision et les expériences personnelles des membres du Réseau de soins de santé mentale de qualité, codirigé par la Commission de la santé mentale du...