Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Santé publique et le suicide – Fiche d’information

Santé publique et le suicide – Fiche d’information

Le suicide au Canada constitue une crise de santé publique qui perdure. Bien qu’il demeure l’une des principales causes de décès (et que le problème pourrait être aggravé par la COVID-19), des initiatives de santé mentale et de santé publique peuvent aider à le prévenir.

Qu’est-ce que la santé publique?
La santé publique veille à la protection et à l’amélioration de la santé des gens à l’échelle de la population. Elle se consacre notamment à la détection et à la prévention de maladies infectieuses et à la lutte contre celles-ci, de même qu’à la promotion et à la protection de la santé et à la recherche sur la prévention des maladies et des blessures (Rutty et Sullivan, 2010; CDC Foundation, 2021).

Le suicide, une urgence de santé publique
Le suicide est une crise sociétale qui perdure. Sa prévention passe par des interventions dans les domaines de la santé mentale et de la santé publique. Les programmes de santé mentale s’adressent particulièrement aux individus alors que les initiatives de santé publique touchent des populations entières et sont mises de l’avant principalement par de grandes organisations (p. ex., les gouvernements, les médias) (Cramer et coll., 2017; Centers for Disease Control and Prevention, sans date).

Les initiatives de santé publique peuvent prévenir le suicide si elles sont déployées sur plusieurs fronts; par exemple, des programmes œuvrant à la fois au niveau de la société, des petites collectivités ainsi que des individus et de leurs relations. Les initiatives visant à renforcer la résilience des gens et à les préserver des pensées suicidaires peuvent comporter une aide directe (p. ex., les lignes d’écoute téléphonique, la construction de barrières sur les ponts) et une aide indirecte (p. ex., les programmes de logement) (Gunnell et coll., 2020).

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Des 4 000 décès par suicide estimés au Canada chaque année, 75 % sont des hommes. Au Canada, le suicide est la deuxième cause de décès en importance chez les...

Les personnes de 65 ans et plus, particulièrement les hommes, présentent un risque élevé de suicide. La génération des baby-boomers, qui forme le plus important groupe démographique du Canada, se...

La COVID-19 continue à avoir de graves répercussions sur la santé mentale et l’usage de substances Les personnes qui ont un problème de consommation de substances sont parmi celles qui...