Si vous êtes en état de détresse, veuillez appeler ou texter le 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Trousse d’outils pour les personnes qui ont été touchées par une tentative de suicide

Trousse d’outils pour les personnes qui ont été touchées par une tentative de suicide

Qu’est-ce que c’est?

La Commission de la santé mentale du Canada, en collaboration avec l’Association canadienne pour la prévention du suicide, le Centre de prévention du suicide, l’Agence de la santé publique du Canada et un comité consultatif composé de personnes ayant vécu une expérience reliée au suicide, a élaboré des trousses d’outils pour soutenir les personnes qui ont été touchées par le suicide. Une des trousses d’outils est adaptée aux personnes qui ont fait une tentative de suicide, et l’autre est axée sur les ressources pour les personnes qui ont perdu quelqu’un par suicide.

À l’été 2017, nous avons effectué un sondage en ligne pour solliciter la rétroaction de personnes qui ont été affectées par le suicide. Grâce à plus d’un millier de réponses, les rétroactions nous ont permis de mieux comprendre les sujets, les contenus, les ressources et les renseignements qu’il était important d’inclure dans les trousses d’outils.

Contenu

Il n’y a pas de «bonne» ou de «mauvaise» façon de chercher de l’aide. Cette trousse d’outils n’est pas conçue pour offrir une liste exhaustive de la très grande variété de ressources de soutien disponibles dans l’ensemble du Canada. Cette trousse d’outils est un résumé des outils qui trouvent écho auprès de la plupart des centaines de personnes qui ont rempli le sondage en ligne en plus de l’analyse documentaire réalisée par le Centre de prévention du suicide.

Si vous ne trouvez pas les outils et les ressources pertinents dans votre cas, vous pourriez envisager de parler à quelqu’un. Vous voudrez peut-être communiquer avec un bénévole formé par le biais de votre centre d’aide local ou à Jeunesse, J’écoute.

Langue

De nombreux répondants ont indiqué une préférence pour un langage du type « la personne d’abord », plutôt qu’un langage axé sur « le survivant ». Pour cette raison, nous avons cherché à éviter ce langage dans la trousse d’outils. Cela dit, un langage axé sur « le survivant » est évocateur pour beaucoup de personnes, nous avons donc inclus des liens vers des ressources qui utilisent ce langage. Il faut noter que les trousses d’outils ne visent pas à remplacer une conversation. Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez des pensées troublantes ou suicidaires, communiquez avec votre centre d’aide local ou Jeunesse, J’écoute.

Formulaire de rétroaction

Bonjour, et merci de consulter cette ressource. Après l’avoir parcourue, il nous plairait d’en apprendre un peu plus sur vos centres d’intérêt et sur la façon dont vous avez trouvé notre site. L’information proposée correspondait-elle à ce que vous cherchiez? Les renseignements étaient-ils utiles? Nous tiendrons compte de vos commentaires pour améliorer nos services.

Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel
This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

Le modèle Enraciner l’espoir s’appuie sur l’expertise communautaire pour mettre en œuvre des initiatives de prévention du suicide et de promotion de la vie fondées sur cinq piliers d’action et...

Au Canada, on estime que 1,6 million d’enfants et d’adolescents vivent avec un problème de santé mentale diagnostiqué. La pandémie de COVID-19 a entraîné de lourdes répercussions économiques et sociales...

Chaque année, environ 4500 personnes meurent par suicide au Canada. Si les données disponibles permettent d’expliquer les disparités entre les sexes et les groupes d’âge en ce qui concerne les tendances...