Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Le VecteurConversations sur la santé mentale

Notre série littéraire annuelle porte sur la complexité du temps des Fêtes

La signature du Vecteur est « Conversations sur la santé mentale ». Elle véhicule bien la raison d’être de notre magazine, tout en faisant comprendre à nos lecteurs que la porte est grande ouverte pour toute discussion sur la santé mentale.

Cet accueil à bras ouverts témoigne aussi de la mission générale de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) : réduire la stigmatisation. Lorsque nous parlons ouvertement de nos difficultés, maladies et problèmes et de notre bien-être, nous reconnaissons que la santé mentale fait partie intégrante de notre santé générale. De telles conversations peuvent mener à des changements de taille, et le temps des Fêtes est une période tout indiquée pour s’attaquer à la complexité et à la pluralité des problèmes de santé mentale.

C’est ainsi que tous les mois de décembre, nous publions une série des Fêtes pour couvrir les sujets qui sont passés sous silence dans les scintillantes publicités de cadeaux. Ce faisant, nous cherchons à normaliser les difficultés que les célébrations de fin d’année peuvent entraîner avec elles et insuffler une dose d’espoir et d’humour à nos lecteurs.

Chaque année propose un sous-thème. La série 2023 portait sur la mélancolie, l’adaptation et l’espoir. En 2024, nous nous intéressons aux bonnes nouvelles, aux difficiles séparations et aux nouvelles traditions. Nous espérons que notre message ouvrira une voie d’espoir et d’optimisme, en faisant entendre les témoignages de vraies personnes dans leur quotidien.

J’ai lancé cette série en 2022, quelques mois après mon entrée en poste comme gestionnaire des contenus et des communications stratégiques à la CSMC. Le Vecteur est l’une de mes responsabilités et constitue l’un des aspects les plus visibles de mon travail à la Commission, qui mène une foule d’autres initiatives comme la production de rapports de recherche, la mobilisation du public, la transposition des connaissances au moyen de guides, d’outils, de cours et de webinaires. Le Vecteur se veut un outil accessible, clair et vivant qui couvre une gamme de sujets, d’idées et de recherches dans le domaine de la santé mentale. C’est un heureux mélange de Psychology Today rehaussé d’un soupçon de New Yorker et d’une bonne dose de conseils amicaux.

La « recette » pour cette série annuelle est basée sur des récits qui comblent le fossé entre les attentes et la réalité. Elle met en vedette des gens qui acceptent leur situation et qui choisissent de faire de la limonade lorsque la vie leur donne des citrons, sans oublier les petits biscuits pour l’accompagner. On y découvre des histoires de personnes qui vivent des difficultés, sans clichés ni platitudes.

Trouver sa voix

Les auteurs relatent habituellement un fait vécu en lien avec le thème choisi.  Par exemple, en 2022, Dave Bidini, éditeur du journal West End Phoenix et membre du groupe rock Rheostatics, a parlé de patinage, de la genèse de ses mémoires, de nostalgie, de patinoires et de rituels avec moult détails et une belle musicalité.

Je suis reconnaissant que le patinage m’ait inspiré cette idée créative, même si elle m’a astreint à revivre le stress, la douleur et la colère qui viennent avec la réminiscence de cette période de ma vie. J’ai tenté de faire œuvre utile en déballant mes souvenirs de cette époque. Toutefois, bien qu’il réveille des vérités crues enfouies dans le passé, le sentiment de nostalgie nous amène souvent à célébrer ce qu’il y a de meilleur dans la jeunesse, la simplicité et la nouveauté. 

Lisez l’article « Prendre une bouffée d’air frais et plonger au cœur de ses pensées » ici.

L’autrice et formatrice Moira Farr a raconté, avec une conscience de soi pleine d’humour, les hauts et les bas des Fêtes quand on vit avec un trouble de l’humeur et des parents vieillissants, tout en faisant l’éloge du bavardage.

Le confort et la joie ne sont pas le fruit du hasard. Il faut les inviter dans sa vie et faire preuve d’une bonne dose de générosité d’esprit (comme l’a appris le fameux Grincheux de Noël) au lieu de se replier sur soi au point de n’avoir pour horizon que son propre nombril.

Lisez l’article « Que vos jours soient aussi joyeux et lumineux que possible » ici.

L’autrice Debra Yearwood a tenté de décortiquer – comme une chaîne de lumières emmêlée – sa relation compliquée avec Kwanzaa, ses questionnements quant à son identité et à la commercialisation de Noël. Son écriture rythmée foisonne de réflexions inspirées, pendant qu’elle tente de se soulager du fardeau émotionnel qui accompagne les attentes et les traditions des Fêtes de fin d’année.

Puis vient la culpabilité. J’ai beaucoup trop mangé. Tout ce beurre et ce sucre. Beurk! Je crois que je sens le durcissement de mes artères. Ensuite viennent les promesses habituelles de faire mieux le lendemain. Demain, je mangerai une salade…  mais voilà que quelqu’un m’invite à bruncher. Le lendemain, je soupe avec des amis et, c’est comme ça, je ne les ai pas vus depuis une éternité. On en profite! L’alcool coule à flots! Santé tout le monde! Voilà la meilleure bouteille de rhum de ma vie! Oh, et que dire de ce Côtes du Rhône? Les remords surviennent au petit matin, exprimés de cette voix éraillée que je ne réserve que pour moi-même. Encore raté! Mais la valse entre le plaisir et le châtiment ne fait que commencer.

Lisez Entre traditions revisitées et effluves de sucreries.

Cette année

L’autrice Eleanor Sage s’intéresse à un sujet très actuel dans « Sœurs en déroute ». Dans ce billet, elle relate les efforts qu’elle a déployés pour tenter d’extirper sa sœur d’un abîme de désinformation et sauvegarder leur relation, tout en pleurant leur proximité passée. Demeurez à l’affût du numéro de décembre pour lire son témoignage.

La mission de composer cette série est pour moi un cadeau et un honneur. Je suis ravie d’épauler des auteurs émergents et établis et de collaborer avec une équipe extraordinaire d’auteurs, d’éditeurs, d’experts du numérique et du web, de gestionnaires de projet, de traducteurs et d’illustrateurs. J’espère que vous y prendrez autant de plaisir que nous avons à vous la présenter. Joyeuses Fêtes!

Auteurer : est gestionnaire des contenus et des communications stratégiques à la Commission de la santé mentale du Canada. Elle espère publier cette série sous forme de livre un jour.
Les points de vue et les opinions exprimés dans cet article appartiennent uniquement à l’auteur(e) et ne représentent pas nécessairement les politiques officielles de la Commission de la santé mentale du Canada.

Derniers articles

Le meilleur du Vecteur en 2023

Morceaux choisis à relire dans le magazine de la Commission de la santé mentale du Canada.

Apprenez-en plus

Lancement du 988 au Canada

Ce numéro à trois chiffres, facile à retenir, pour la prévention du suicide, permet aux personnes ayant besoin d’un soutien immédiat d’appeler ou d’envoyer un texto pour obtenir de l’aide.

Apprenez-en plus

Être en mesure de payer les frais thérapeutiques

Dans ce quatrième et dernier article de la série, nous explorons les coûts de la thérapie et les décisions financières que les gens prennent lorsqu’ils cherchent de l’aide.

Apprenez-en plus

Le pouvoir et les cordons de la bourse

Le manque de connaissances économiques ou de contrôle sur nos propres finances peut avoir des répercussions à long terme. Examen du lien entre la violence conjugale et l’argent dans ce troisième article de notre série pour le Mois de la littératie financière.

Apprenez-en plus