Si vous êtes en état de détresse, veuillez appeler ou texter le 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Le VecteurConversations sur la santé mentale

Morceaux choisis à relire dans le magazine de la Commission de la santé mentale du Canada

Avec notre slogan « Conversations sur la santé mentale », c’est tout un buffet de thèmes qui est proposé dans Le Vecteur. C’est voulu. Une partie du travail de la Commission de la santé mentale du Canada consiste à réduire la stigmatisation, en commençant par créer des espaces pour discuter de réalités vécues, de difficultés rencontrées, de nouvelles et d’idées en lien avec la santé mentale. Pour lancer la nouvelle année, nous avons préparé un résumé des récits publiés en 2023 qui reflètent cette philosophie. Bonne lecture!

L’éléphant dans la pièce Les histoires émanent d’une multitude de sources. L’article « Comment rompre avec son thérapeute » est né de conciliabules avec des amis et des collègues, embarrassés de dire tout haut que le courant ne passait pas avec leur thérapeute. Lorsque j’ai proposé de publier un article sur l’art subtil de dire « Ce n’est pas toi, c’est moi », tout le monde a reconnu la pertinence du sujet. Nous avons donc mandaté l’autrice Moira Farr pour scruter la question dans le numéro de juillet 2023. Quelques mois plus tard, en octobre 2023, le New York Times a repris le sujet, sous un titre et un sous-titre semblables. Très flatteur!

Toujours dans la rubrique des sujets dont on parle trop peu, en mars, Debra Yearwood a traité des faux pas qui peuvent gâcher une cérémonie de funérailles (comme de mal prononcer le nom du défunt – horreur!) et expliqué comment on peut faciliter le travail de deuil en faisant ses adieux à la personne décédée. L’illustration humoristique de l’en-tête donne le ton et invite les lecteurs à se plonger dans l’article.

Des séries pour tous les goûts

Une collection de récits thématiques nous permet d’explorer une question en profondeur sur plusieurs semaines. Nous planifions les contenus pour donner aux auteurs le temps de faire leurs recherches, réflexions et rédaction afin de produire des articles d’actualité contenant de l’information à jour et avant-gardiste. En novembre, nous avons publié quatre papiers sous le thème de l’argent et de la santé mentale pour souligner le Mois de la littératie financière. Ils traitent de mentalités, de logement, de littératie et d’autonomisation économiques ainsi que du coût d’une thérapie.

Notre série littéraire annuelle, intitulée La santé mentale pendant les Fêtes porte quant à elle sur le côté moins scintillant de la période des Fêtes. Nos auteurs y plongent dans les dynamiques familiales complexes en racontant comment ils ont surmonté les défis qui sont souvent passés sous silence dans les publicités de cadeaux. Ils racontent des histoires vraies empreintes d’espoir et d’humour.

Expériences vécues

Le degré de détail et les nuances qui émergent d’un témoignage personnel peuvent apporter un éclairage précieux. Le récit de Jessica Ruano sur le suicide de sa conjointe en est un excellent exemple. En parallèle, Florence K – musicienne, mère, animatrice chez CBC et candidate au doctorat – s’est inspirée du mot-clic #MonHistoire de la Semaine de la santé mentale pour partager son récit sur les problèmes de santé mentale, le bien-être et la découverte.

Les mots justes

Lorsqu’on cherche à enrayer la stigmatisation, on choisit les histoires à partager, mais aussi la façon de les raconter. Nous faisons chaque année l’examen interne de notre guide stylistique, qui nous amène notamment à nous pencher sur le choix des mots. Nous avons entrepris d’expliquer ces choix dans une série intitulée Le choix des mots est important. Cela nous permet de partager notre raisonnement au-delà de notre organisation, dans l’espoir que les bons mots seront entendus. Nous y indiquons par exemple comment traiter de suicide ou de consommation de drogues, d’alcool ou d’autres substances.

À relire

Les articles suivants – dont deux proviennent de notre série littéraire annuelle sur la Santé mentale pendant les Fêtes – ont reçu des nominations des Canadian Online Publishing Awards. Les gagnants seront dévoilés en février. Dans la catégorie de la meilleure chronique, on retrouve le papier de Dave Bidini, Prendre une bouffée d’air frais et plonger au cœur de ses pensées, et l’essai de Moira Farr, Que vos jours soient aussi joyeux et lumineux que possible, tous deux publiés en 2022. L’article de Debra Yearwood, Les hommes et la santé mentale, a été nommé dans la catégorie du meilleur article informatif, tandis que Ces peurs qui nous habitent, qui porte sur l’écoanxiété, est en lice pour le prix du meilleur article sur l’art de vivre.

Auteure : est éditrice du Vecteur. Elle est gestionnaire des communications à la CSMC.

Fateema Sayani est gestionnaire des communications à la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC).

Les points de vue et les opinions exprimés dans cet article appartiennent uniquement à l’auteur(e) et ne représentent pas nécessairement les politiques officielles de la Commission de la santé mentale du Canada.

Derniers articles

Lutter contre la cyberdépendance chez les adolescents

Alors que les écoles s’attaquent aux géants de la technologie, des experts se prononcent sur la surutilisation des écrans et ses conséquences sur la santé mentale des jeunes.

Apprenez-en plus

À quoi ressemble la vie des personnes atteintes de schizophrénie?

At 26, Gillian Corsiatto of Red Deer, Alta., is a published author – her debut novel, Duck Light, asks the serious question: “How can one break free of societal expectations?” More books and plays are underway. She’s also been a keen improv performer with Bullskit Comedy.

Apprenez-en plus

Club de lecture – Lifeline: An Elegy

Writing Your Raw Reality: Stephanie Kain’s novel changes the narrative on supporting someone with mental illness.

Apprenez-en plus

C’est drôle, la santé mentale?

La santé mentale n’est peut-être pas le sujet le plus désopilant, mais dans les campagnes de sensibilisation du public, une dose d’humour peut détendre l’atmosphère. En prévision de la Semaine de la santé mentale – qui mettra de l’avant le pouvoir guérisseur de la compassion – nous examinons des moyens d’entrer en relation et de diffuser des messages qui favorisent la santé mentale dans la bonne humeur.

Apprenez-en plus