Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

AccueilCe que nous faisonsPremières nations, Inuits et Métis

Premières nations, Inuits et Métis

Quel est le problème?

La Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada (la Stratégie) révèle qu’un vaste éventail de lois et de politiques visant l’assimilation avait contribué aux taux élevés de problèmes de santé mentale, de dépendances et de suicide chez les Premières nations, les Inuits et les Métis (PNIM). La Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) a établi que les tentatives d’assimilation des Autochtones du Canada équivalaient à un génocide culturel. Si les peuples et les communautés des Premières nations, des Inuits et des Métis sont confrontés à des difficultés semblables, nous devons respecter les différences considérables entre les cultures et l’histoire de ces populations et reconnaître leurs droits distincts par le biais de traités, de lois, d’ententes d’autonomie gouvernementale et d’autres moyens.

La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) est engagée dans un processus d’apprentissage et de réconciliation. La CVR a placé les relations respectueuses au cœur d’une réconciliation véritable. Ainsi, la Commission a évalué les processus de mobilisation existants et s’active actuellement à établir des relations respectueuses, de nation à nation, avec les Premières nations, les Inuits et les Métis. Des liens forts basés sur la confiance et le respect mutuel entre la Commission et les gouvernements, organisations, professionnels, chercheurs et communautés des PNIM feront de la Commission une alliée capable d’appuyer les efforts continus des PNIM pour guérir des répercussions intergénérationnelles de la colonisation, pour combler les lacunes dans les services offerts, pour partager leurs connaissances sur les approches vis-à-vis du bien-être mental, pour accroître les capacités des collectivités et pour raffermir les relations de collaboration.

La Commission reconnaît également que les peuples métis n’ont pas encore entamé la démarche de réconciliation, et s’engage à travailler en partenariat avec le Ralliement national des Métis dans le cadre de ce processus.

Que faisons-nous?

Déclaration sur la réconciliation – La CSMC, en collaboration avec un vaste réseau de conseillers incluant des survivants du système de pensionnats, a rédigé une Déclaration sur la réconciliation. La Déclaration oriente le travail de l’organisation et présente à son personnel et à ses partenaires les principes qu’elle compte défendre et les objectifs qu’elle compte atteindre. Ce document évolutif sera mis à jour à mesure que ses connaissances et ses relations s’approfondissent.

Le programme de Premiers soins en santé mentale (PSSM) pour les Premières Nations amène les participants à réfléchir à leur expérience de vie tout en reconnaissant le contexte historique de celle-ci. Ils sont ensuite invités à explorer des moyens de rétablir l’équilibre dans leur quête de bien-être mental.
 

Le programme de Premiers soins en santé mentale (PSSM) pour les Inuits est conçu par des Inuits, pour des Inuits et pour les personnes qui travaillent auprès d’Inuits. La formation de trois jours encourage les participants dans tout l’Inuit Nunungat à entamer des conversations au sujet du bien-être mental avec leur famille, leurs amis et leurs collègues.

LA TÊTE HAUTE est un programme de lutte contre la stigmatisation fondé sur des données probantes qui enseigne aux élèves du secondaire à enrayer la stigmatisation et à devenir des champions de la santé mentale dans leur école.

Enraciner l’espoir est un projet communautaire déployé sur plusieurs sites qui vise à réduire les répercussions du suicide dans les communautés partout au Canada. Le projet s’appuie sur l’expertise des collectivités à mettre en œuvre des activités de prévention du suicide adaptées à leur contexte local.

Recherche sur la santé mentale et la consommation de cannabis. La CSMC finance 14 projets dirigés par la communauté, sécuritaires sur le plan culturel, axés sur l’équité et centrés sur le savoir expérientiel passé et présent. Ces projets de recherche novateurs de partout au pays contribueront à combler les lacunes dans les connaissances liées à la relation entre l’usage du cannabis et la santé mentale dans les populations prioritaires. 

Les projets suivants seront réalisés prochainement pour aider les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis à mettre en place des solutions significatives répondant aux besoins en matière de bien-être au sein de leurs communautés :

  • Accès à des Normes de santé mentale de qualité
  • Promotion de la Norme nationale sur la santé mentale et le bien-être des étudiants du postsecondaire
  • La santé mentale et le système de justice pénale
  • Normalisation des applications de santé mentale
  • Partenariats stratégiques pour la cybersanté mentale et mobilisation des parties prenantes
  • Programme de formation SPARK
  • Plan d’action national pour la prévention du suicide
INITIATIVES CONNEXES
Tracer la voie de l'avenir

Indicateurs de la santé mentale pour le Canada

Ressources

Les appels liés au suicide de Jeunesse, J’écoute ayant plus que doublé au cours des 5 dernières années, la prévention du suicide et la promotion de la vie ont pris...
The MHCC is funding 14 two-year projects (2020-22) to address knowledge gaps in the relationship between mental health and cannabis among priority populations.
Du premier sommet LA TÊTE HAUTE pour les jeunes issus des communautés des Premières Nations, des Métis et des milieux ruraux qui avait lieu à l’Université Mount Royal de Calgary,...
En 2012, la Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) publiait un document intitulé Changer les orientations, changer des vies : Stratégie en matière de santé mentale pour...