Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter MIEUX à 741741 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Accueil › Ressources › Sommet virtuel LA TÊTE HAUTE – Un survol

Sommet virtuel LA TÊTE HAUTE – Un survol

Le programme LA TÊTE HAUTE de la Commission de la santé mentale du Canada est un programme national de leadership en santé mentale basé sur des données probantes du Canada pour les jeunes âgés de 12 ans et plus.

Lancé fin 2014, LA TÊTE HAUTE a inspiré des milliers d’élèves partout au Canada à PRENDRE COURAGE, TENDRE LA MAIN et LE DIRE pour la santé mentale et le bien-être, dans leur école et leur communauté.

La Commission de la santé mentale du Canada

La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a été formée en 2007 pour faire des recherches et élaborer des stratégies visant à éliminer la stigmatisation, faire progresser la santé mentale et ouvrir l’accès aux services de santé mentale à tous les Canadiens. Avec le financement de Santé Canada, la CSMC a créé de nombreux produits, notamment la Stratégie nationale pour la santé mentale, Evergreen, la Stratégie nationale pour la santé mentale des jeunes et la Stratégie nationale pour la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. La CSMC est devenue un leader mondial de la recherche, de l’éducation et des programmes efficaces relativement à la santé mentale. Pour en savoir plus, consultez le site de la CSMC à www.commissionsantementale.ca.

Pourquoi a-t-on besoin d’un programme comme LA TÊTE HAUTE ?

Soixante-dix pour cent des maladies mentales commencent durant l’enfance ou à l’adolescence. Les enseignants et le personnel de soutien sont témoins des cas d’anxiété et de dépression parmi les élèves dont ils s’occupent. Le suicide est la deuxième cause de décès parmi les jeunes âgés de 19 ans et moins au Canada et dans le monde.

LA TÊTE HAUTE donne les moyens aux jeunes de reconnaître qu’il est acceptable de demander de l’aide. Ce programme insiste aussi sur le fait que les jeunes peuvent prendre des mesures en amont pour améliorer leur bien-être mental, même s’ils sont affectés par un bouleversement, et qu’ils peuvent apporter du soutien approprié

aux autres qui en ont besoin. LA TÊTE HAUTE présente des exemples percutants de résilience et une approche du bien-être mental basée sur la force que les élèves peuvent utiliser pour leur propre bénéfice, celui de leurs pairs et de la communauté au sens large.

Comment fonctionne LA TÊTE HAUTE ?

La réussite de LA TÊTE HAUTE est ancrée dans un programme en deux parties structurées avec soin. La première partie comprend un sommet LA TÊTE HAUTE, soit en personne, soit virtuellement, où les jeunes de différentes écoles participent à des activités de réflexion, écoutent des récits personnels inspirants de rétablissement d’une maladie mentale ou d’une dépendance, et créent un plan d’action positive pour un changement social. C’est avec cela que les élèves entreprennent la deuxième partie de LA TÊTE HAUTE, prenant les rênes à titre de défenseurs du changement dans leur école et leur communauté. L’action en continu des élèves, grâce à des activités régulières, permet à chacun de se concentrer sur la santé mentale. Les objectifs des activités des élèves sont de remettre en question les attitudes négatives, d’accroître l’empathie et la compréhension envers les personnes qui vivent avec un problème de santé mentale ou une maladie mentale, de renforcer la résilience et de promouvoir le bien-être mental comme pratique tout au long de la vie.

Les activités peuvent être relativement simples, comme un affichage de ressources utiles, ou plus complexes, comme une présentation à toute l’école. Indépendamment des actions effectuées, c’est le fait de souligner la santé mentale tout au long de l’année scolaire qui est essentiel à la réussite du leadership des élèves. Lorsque les élèves, les enseignants et les familles voient les messages sur la santé mentale et le bien-être livrés par des jeunes leaders qui s’engagent à donner de l’information précise et de l’espoir, l’expérience change les attitudes et comportements à long terme.

Formulaire de rétroaction

Salut! Merci d’avoir consulté cette ressource. Nous serions ravis que vous partagiez un peu plus d’informations sur vous-même et sur la façon dont vous êtes arrivé ici (Quel type d’informations recherchiez-vous ? Cette ressource vous a-t-elle aidé ?). Cela nous aidera à créer un meilleur contenu à l’avenir. Merci!

Veuillez noter que:

  • La participation à la présente enquête est volontaire.
  • Les renseignements recueillis seront uniquement et exclusivement utilisés par la Commission de la santé mentale du Canada afin d’améliorer la qualité de ses documents.
Acceptez-vous que l’on communique avec vous d’ici 3 à 6 mois afin d’effectuer une enquête de suivi?
Dans l’affirmative, veuillez fournir une adresse de courriel

Avis de non-responsabilité

Vos commentaires seront uniquement utilisés à des fins de rétroaction. Merci pour votre participation à notre programme de rétroaction.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Sur le même thème

En mars 2020, le monde entier a vécu quelque chose de nouveau et d’effrayant. Une pandémie a fermé le monde entier et nous a con nés chez nous, changeant soudainement...

Cette série de webinaires en trois volets est co-présentée avec le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances. On y aborde les recherches émergentes liées aux effets de...

Les jeunes sont confrontés à des agents stressants internes et externes considérables, notamment des changements sociaux, physiologiques et neurologiques. L’adolescence peut entraîner son lot de défis. Certaines personnes pourraient se...