Si vous êtes en état de détresse, veuillez texter  à 988 n’importe quand. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.

Le VecteurConversations sur la santé mentale

Prévoir du temps pour la santé mentale au cours de l’année à venir

Le début d’une nouvelle année est synonyme de changement. Mais comme ce ne sont pas les résolutions qui manquent, la pression exercée par les nouvelles habitudes et les nouveaux objectifs ambitieux peut prendre le pas sur notre santé mentale.

Si vous vous sentez déjà épuisé – peut-être parce que vous prenez activement soin d’un proche –, il est d’autant plus important de vous réserver un peu de temps pour vous-même.

Cette année, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) aimerait vous encourager à repenser vos résolutions et à canaliser votre énergie de manière à accorder la priorité à votre propre santé mentale. Vous pourriez être surpris de l’effet d’entraînement que peut avoir l’établissement du bien-être mental comme objectif numéro un. 

Prévoir du temps pour prendre soin de soi

Prendre soin de soi est primordial pour notre santé mentale globale et notre bien-être, et l’investissement d’un peu de temps et d’énergie peut rapporter gros. La nouvelle année est une excellente occasion pour prendre l’habitude de s’occuper de soi, ou pour ajouter quelques nouvelles pratiques à une vieille routine.

Voici quelques idées simples pour prendre soin de soi :

  • Nettoyer ou désencombrer un espace où se réfugier dans la maison quand on se sent dépassé;
  • Inclure la musique dans sa vie de tous les jours pour stimuler sa motivation ou aider à se détendre;
  • S’exercer à gérer son stress et à être de bonne humeur;
  • Faire du bénévolat – cela apporte des bienfaits éprouvés pour la santé mentale.

Pour découvrir d’autres façons de prendre soin de vous, suivez la CSMC sur Instagram; des conseils à cet effet y sont publiés tous les dimanches.

Prévoir du temps pour parler de santé mentale

La campagne annuelle Bell cause pour la cause nous rappelle que l’ouverture à parler de santé mentale contribue à éliminer les obstacles qui réduisent beaucoup d’entre nous au silence. Prévoyez du temps pour discuter de santé mentale avec vos amis et collègues, et montrez-leur que vous êtes là pour les écouter sans les juger. Pour ce faire, vous pouvez suivre des chefs de file en santé mentale sur les médias sociaux ou publier du contenu réfléchi. Prêter une oreille aimable et attentive à quelqu’un peut changer sa vie, surtout si cette personne partage son expérience pour la première fois. 

Faire preuve d’écoute pourrait aussi vous inspirer à partager votre propre histoire. 

Que vous confiiez votre expérience relative à un problème ou une maladie mentale à une ou à plusieurs personnes, vous devez le faire avec soin. Pour des conseils sur la façon de partager votre histoire en toute sécurité et décider si 2020 est le bon moment pour le faire, consultez ce récent article du Vecteur.

Prévoir du temps pour en apprendre davantage

Songez à approfondir vos connaissances sur la santé mentale en vous joignant aux près de 500 000 Canadiens qui ont suivi le cours Premiers soins en santé mentale (PSSM). PSSM propose des outils pratiques pour soutenir les gens qui font face à un problème de santé mentale ou qui traversent une crise. Tout comme les premiers soins traditionnels, la formation PSSM permet d’acquérir la confiance nécessaire pour aider en cas d’urgence et d’accroître votre connaissance des problèmes de santé mentale courants.

La page Ressources de la CSMC propose un éventail d’autres cours, de webinaires et d’outils pour vous aider à enrichir vos connaissances en santé mentale.

Prévoir du temps pour les ressources de soutien spécialisées

La CSMC reconnaît que les aidants ont besoin de ressources spécialisées pour les aider dans leur situation particulière. Si vous êtes un aidant (ou en connaissez un), surveillez notre site Web. Un nouveau recueil de ressources à l’intention des aidants y sera publié dans les semaines à venir.

D’ici là, les Directives relatives aux aidants peuvent inciter les décideurs de votre collectivité à améliorer l’expérience de tous les intervenants dans le cercle des soins. 

Prévoir du temps pour la santé mentale n’a pas besoin d’être compliqué. Avec un peu d’effort et d’intention positive, cela pourrait s’avérer le changement le plus efficace que vous aurez apporté cette année.

Auteur:
Les points de vue et les opinions exprimés dans cet article appartiennent uniquement à l’auteur(e) et ne représentent pas nécessairement les politiques officielles de la Commission de la santé mentale du Canada.

Derniers articles

Le meilleur du Vecteur en 2023

Morceaux choisis à relire dans le magazine de la Commission de la santé mentale du Canada.

Apprenez-en plus

La Santé Mentale Pendant Les Fêtes

Lorsque nous parlons ouvertement de nos difficultés, maladies et problèmes et de notre bien-être, nous reconnaissons que la santé mentale fait partie intégrante de notre santé générale. De telles conversations peuvent mener à des changements de taille, et le temps des Fêtes est une période tout indiquée pour s’attaquer à la complexité et à la pluralité des problèmes de santé mentale.

Apprenez-en plus

Lancement du 988 au Canada

Ce numéro à trois chiffres, facile à retenir, pour la prévention du suicide, permet aux personnes ayant besoin d’un soutien immédiat d’appeler ou d’envoyer un texto pour obtenir de l’aide.

Apprenez-en plus

Être en mesure de payer les frais thérapeutiques

Dans ce quatrième et dernier article de la série, nous explorons les coûts de la thérapie et les décisions financières que les gens prennent lorsqu’ils cherchent de l’aide.

Apprenez-en plus